Soccer: les Patriotes ont manqué d'énergie

Après avoir éliminé les champions du calendrier régulier,... (Olivier Croteau)

Agrandir

Après avoir éliminé les champions du calendrier régulier, le Rouge et Or de Laval, samedi, les Patriotes de l'UQTR ont manqué de ressources dimanche en finale contre les Carabins de Montréal.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Avec un format où il faut remporter deux matchs en deux jours, le premier but de la finale du championnat provincial de soccer masculin est d'une importance cruciale. Dimanche, au Complexe sportif Alphonse-Desjardins, les Patriotes ont vu les Carabins de l'Université de Montréal inscrire le premier filet de la finale. Le seul but, à vrai dire. L'UQTR s'est inclinée 1-0.

La veille, les Trifluviens avaient signé une victoire émotive de 3-2 face au Rouge et Or de Laval, champions de la saison régulière, alors que les Carabins l'avaient eu facile face à Sherbrooke, un gain de 6-1.

Dimanche, en finale, Michelot Hyacinthe est venu faire mal aux locaux en battant le gardien David Lewis-Lamoureux sur un coup de pied de coin à la 28e minute du match.

«C'était dans le plan de match des deux entraîneurs d'être les premiers à s'inscrire. Après, on a vu Montréal se mettre en mode défensif et fermer complètement le jeu. Ils ont joué un match structuré, un match de finale, qui n'est jamais très ouvert. Le petit détail a été un corner et Montréal l'a mis dedans», a analysé le pilote Roch Goyette au terme de la partie.

La première demie a été passablement physique, mais on a senti un ralentissement lors des 45 minutes suivantes. Les Trifluviens ont bien tenté de s'approcher du filet du gardien Louis-Philippe Simard, mais les arrières montréalais ont réussi à éteindre les feux.

«C'était deux matchs en deux jours à haute intensité. C'est sûr qu'on n'avait pas les jambes nécessaires pour suivre en deuxième demie. Ils ont marqué le premier but et ils se sont assurés de défendre. C'est moins demandant physiquement», a ajouté Goyette.

Les Carabins ont d'ailleurs eu une panoplie de chances de doubler leur avance en deuxième demie. Un poteau, un arrêt spectaculaire et deux tirs loupant le filet plus tard, le pointage de 1-0 tenait toujours.

«J'avais hâte qu'on en finisse! D'habitude, quand tu rates des chances de la sorte, tu payes pour à l'autre bout. Mais les gars ont trouvé une façon de tenir le coup. Je suis fier d'eux», a lancé le pilote des Carabins, Pat Raimondo, qui célébrait son 10e titre intérieur depuis 2001 avec les Bleus.

Pour les Patriotes, le défenseur Louis-Thomas Fortier a été nommé sur la première équipe d'étoiles du RSEQ. Il était l'un des seuls chez les Patriotes à avoir disputé une finale par le passé. Goyette estime que cette finale aura permis aux siens de se préparer en vue de la prochaine saison automnale.

«En termes de progression, cet automne, nous avons participé à une demi-finale et nous avons appris à jouer en séries. Graduellement, on prend de l'expérience. De jouer une finale, il y a le résultat, mais surtout tout le bagage que ça apporte au groupe. L'automne prochain, nous aurons plus de munitions.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer