Desrochers en furie après l'élimination des Dragons

Kevin Desrochers... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Kevin Desrochers

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Dragons du Collège Laflèche auront livré une chaude lutte aux Lions du Cégep St.-Lawrence, mais leurs efforts ont été freinés à court de l'objectif, jeudi soir à L'Ancienne-Lorette, alors qu'ils ont perdu le match ultime de leur série quart de finale 4-3.

Avant la rencontre, l'entraîneur Kevin Desrochers avait parlé de l'importance pour ses joueurs de demeurer disciplinés. Le message n'a pas été complètement saisi puisque les Trifluviens ont écopé de 40 minutes de pénalité (contre 20 pour les Lions), une recette fort nocive face aux champions du calendrier régulier qui en ont profité pour marquer deux buts en sept jeux de puissance.

L'entraîneur était cependant loin de lancer la pierre à ses protégés pour les visites répétées au cachot, au terme de cette défaite crève-coeur qui les expédie en vacances. Son fiel, il le réservait plutôt à l'officiel en charge de la rencontre. Visiblement, Desrochers n'a pas été impressionné. «C'était une vraie honte l'arbitrage ce soir, une disgrâce. C'est dommage, car les gars ont joué un très bon match. Ç'a été serré tout le long, notre gardien Gabriel Forcier (42 arrêts) a été très solide, mais il a fallu que quelqu'un vienne ajouter son grain de sel...», fulminait le pilote des Dragons.

Les porte-couleurs du Collège Laflèche avaient pourtant amorcé ce match décisif en force grâce au filet de Félix Périard en première période. Cependant, une deuxième période un peu folle, où on a joué au chat et à la souris en échangeant cinq buts, a ramené les deux équipes sur un pied d'égalité.

Puis, en troisième période, l'attaque massive des Lions a fait la différence lorsque Antoine Bédard a touché la cible pour le Cégep St.-Lawrence. Les Dragons ont bien tenté de forcer la tenue d'une prolongation dans les 10 dernières minutes de cette série deux de trois, mais en vain. «C'est dommage comme façon de terminer la saison, surtout pour les finissants», a laissé tomber Desrochers qui devait se débrouiller sans deux de ses meilleurs défenseurs, Nicolas Larivière et Xavier St-Pierre, suspendus.

Dans la défaite, Félix Périard s'est offert un doublé tandis que Patrick Tremblay a marqué le troisième filet des Dragons.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer