Le Blizzard devra rebondir

Les performances du Blizzard laissent à désirer depuis... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les performances du Blizzard laissent à désirer depuis le début de la série face aux Prédateurs de Laval.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Personne n'avait la tête haute dans le vestiaire du Blizzard après le deuxième match de la série face aux Prédateurs de Laval. Une performance décevante qu'ils devront rapidement oublier en vue du match de vendredi soir au Colisée.

Plusieurs joueurs n'ont pas livré la marchandise dans cette rencontre qui s'est terminée 5-3, retournant ainsi les deux équipes à la case départ. Une défaite qui pourrait fouetter la formation trifluvienne. C'est du moins ce qu'espère Alain Côté.

«Dimanche, plusieurs joueurs l'ont pris personnellement. Même Marco (Cousineau) a accordé des buts qu'il ne donne pas habituellement. Dans la chambre, les gars savaient qu'ils l'avaient échappé.»

Non seulement les Trifluviens n'ont-ils pas été en mesure de suivre les Prédateurs, mais depuis le début des séries, l'avantage numérique n'est pas des plus convaincants. Le Blizzard n'a marqué que deux buts en douze occasions, un taux d'efficacité de 17 %.

«On a travaillé là-dessus et nous avons regardé de la vidéo. C'est notre pain et notre beurre. Nous avons eu un avantage numérique de cinq contre trois pendant près de deux minutes et nous n'avons presque pas eu de chances de marquer», ajoute Côté.

Les Prédateurs ne sont peut-être pas les plus talentueux de la LNAH, mais ils ont démontré leur caractère lors des deux premiers duels de la série. Physiques, ils ont employé la tactique des Broad Street Bullies pour mettre des bâtons dans les roues du Blizzard. La hache de guerre a rapidement été déterrée.

«Les gens qui ont vu la série et qui en ont vu d'autres nous disent que c'est beaucoup plus robuste que les autres séries. Ça joue du Sher-Wood», souligne Côté.

Mais la stratégie fonctionne. Les hommes d'Alain Côté n'ont eu l'avance que pendant 12 minutes dans cette série et ont eu besoin de la prolongation pour l'emporter lors de la première rencontre.

«Ça fait partie de notre plan de match de compléter nos mises en échec. C'est pourquoi nous sommes durs à jouer à un contre un. Collectivement, nous sommes une équipe tough. Le club qui veut nous battre pendant quatre matchs va devoir travailler», explique le pilote des Prédateurs, le Trifluvien Éric Haley.

Le Blizzard devra hausser son jeu d'un cran. Côté martèle que ses joueurs feront face à la musique, et qu'il sera possible de contrecarrer la stratégie des Prédateurs.

«Il y a des joueurs dans cette équipe qui se pensent plus tough qu'ils ne le sont vraiment. Parce qu'ils ont le logo de Laval sur leur chandail, ils se pensent intouchables. Mais quand tu les connais personnellement, et tu regardes ce qu'ils ont fait avant, tu sais qu'ils ne sont pas tough», lance le pilote du Blizzard, qui a d'ailleurs fait appel au dur à cuire Gabriel Boutin-Gagnon pour au moins un match ce week-end.

Dans le camp adverse, le défenseur Bruno St-Jacques représente un cas très douteux pour le match de vendredi soir. L'ancien des Hurricanes de la Caroline a chuté visage premier sur la glace du Colisée vendredi dernier. Fort heureusement, Louis-Philippe Lacroix a pris la relève pour les Lavallois avec trois points dans la série.

Originaire de Saint-Maurice, Éric Laplante a eu son rôle à jouer dans la série, et ce, à tous les niveaux. Il a amassé un but, une passe et surtout, 30 minutes de pénalité, ayant maille à partir avec Francis Lessard. Haley aimerait bien le voir davantage en contrôle de ses émotions.

«En deux matchs, il a deux points. Ce n'est pas méchant. Imaginez s'il était plus souvent sur la glace. Ce n'est pas seulement les deux minutes, mais les 10 minutes de pénalité. Quand un joueur est sorti pendant 10 minutes, ç'a un gros impact sur le match.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer