Québec exclue de l'expansion?

Le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly... (La Presse Canadienne, John Woods)

Agrandir

Le commissaire adjoint de la LNH Bill Daly a vite fait de nier les rumeurs lancées par l'ex-hockeyeur Georges Laraque sur les ondes de la station montréalaise 91,9 Sport.

La Presse Canadienne, John Woods

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Québec) La Ligue nationale de hockey et l'Association des joueurs ont vite nié, lundi, une information véhiculée par Georges Laraque sur une radio montréalaise voulait que l'AJLNH avait été avisée que la ville de Québec était exclue «à 99 %» de l'actuel processus d'expansion.

Selon l'ancien joueur du Canadien, le président de l'AJLNH Donald Fehr aurait profité d'une récente réunion pour dire à ses membres «qu'on va annoncer une équipe d'expansion seulement à Las Vegas, cet été», a affirmé Laraque sur les ondes du 91,9 Sport, en ajoutant que le «dollar américain» était la raison de l'exclusion de Québec.

En milieu d'après-midi, le commissaire-adjoint de la LNH, Bill Daly, a publié ce communiqué officiel de la LNH : «Nous n'émettrons aucun commentaire sur la substance de notre processus d'expansion, qui se poursuit toujours. Aucune décision finale n'a encore été prise et aucune recommandation n'a été formulée par la Ligue ou par le comité exécutif, et ce, ni à l'Association des joueurs ni au bureau des gouverneurs.»

Quelques minutes plus tard, l'AJLNH faisait savoir au Soleil que «pour ajouter à la déclaration de Bill Daly, la nouvelle en question n'est pas précise. La Ligue n'a pas contacté l'AJLNH de la possibilité de procéder ou pas à une expansion à Québec», nous a écrit le porte-parole de l'Association des joueurs.

Québec et Las Vegas sont les deux seules villes à avoir déposé leur candidature lors du lancement du processus d'expansion de la LNH. Le coût d'acquisition d'une équipe a été fixé à 500 millions $, en devises américaines. Depuis, le dollar canadien a connu une dépréciation de sa valeur. Lundi, le coût d'une équipe d'expansion s'élevait à 665 millions $ canadiens.

«Pas demain matin»

Le hasard a voulu que le président du conseil d'administration de Québecor, Brian Mulruney, soit interrogé sur le dossier de l'expansion de la LNH en marge d'une entrevue accordée à propos du décès de l'ancienne première dame des États-Unis, Nancy Reagan, à l'émission Normandeau-Duhaime, au FM-93. Selon lui, le retour des Nordiques n'est pas pour «demain matin.»

«Évidemment, vous savez qu'avec le dollar canadien, où il est, c'est un défi extraordinaire, non seulement pour le Québec, mais également pour tout le Canada vis-à-vis les États-Unis. Alors, il faut composer avec cette réalité. Mais ceci étant, on travaille bien avec la LNH et le dossier avance. Tranquillement pas vite, mais on avance comme il se doit. Est-ce que ce sera pour demain matin? Non, je pense que non», a déclaré l'ancien premier ministre du Canada.

Le président du C.A. de Québecor affirmait aussi avoir «rencontré M. [Gary] Bettman [le commissaire de la LNH] récemment» et qu'il continuait de le voir sur une base régulière.

«Je consulte régulièrement votre excellent maire, M. [Régis] Labeaume. Je pense qu'on est haut placé sur la liste des candidatures importantes à retenir à l'avenir. Ce n'est pas fait encore, on va continuer à travailler... car les gens de Baie-Comeau me disent que si ce n'est pas fait éventuellement, je ne pourrai plus retourner sur la Côte-Nord», ajoutait-il en boutade.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer