Une saison historique à bonifier

Alexe Dufresne, Amélie Hachey, Koralie Melançon et Carolanne... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Alexe Dufresne, Amélie Hachey, Koralie Melançon et Carolanne Croteau aimeraient bien goûter au Championnat provincial collégial de division 1 une fois avant de compléter leur parcours au Cégep trifluvien.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les Diablos de Trois-Rivières ont beau avoir compilé cette saison le meilleur rendement de l'histoire du programme de basketball féminin en division 1, il y aura assurément un sentiment de boulot inachevé si elles ne parviennent pas à accéder au carré d'as éliminatoire.

Pour atteindre cet objectif, elles devront venir à bout de l'Arsenal du Collège Nouvelles-Frontières, mardi soir au pavillon des Sciences, dans un duel à forte saveur régionale.

Au cours des deux dernières années, les Diablos avaient réussi à se qualifier pour les séries de fin de saison. Cependant, leur épopée avait été freinée à chaque fois lors du match de barrage, en 2014 à Dawson et en 2015 à Saint-Lambert. En 2010, le scénario avait également été identiques, aux mains de Vanier.

En fait, la dernière fois que les Diablos ont accédé au carré d'as provincial, c'était à l'hiver 2009 quand la formation dirigée par Benoît St-Jacques avait arraché une médaille de bronze, la seule de l'histoire du programme féminin de division 1 créé à la fin des années 70.

À chaque fois, les Trifluviennes étaient les négligées. Cette saison, les rôles sont inversés en vertu de leur fiche de 15-3 et leur incursion dans le top 10 national.

Installées dans les chaussures perdantes lors des deux plus récentes éliminations, les quatre finissantes Koralie Melançon, Alexe Dufresne, Amélie Hachey et Carolanne Croteau (blessée) aimeraient bien goûter au Championnat provincial collégial de division 1 une fois avant de compléter leur parcours au Cégep trifluvien.

«Ça fait deux ans qu'on travaille fort pour pouvoir jouer un match dans notre gymnase et aller au provincial. On veut passer au niveau supérieur, mais il faut d'abord vivre le moment présent. On va devoir être concentrées sur la tâche et ça va être différent cette fois-ci, car nous allons devoir défendre notre terrain», note Melançon qui poursuivra son cheminement avec le Rouge et Or de l'Université Laval l'automne prochain.

Dixième meilleure pointeuse du RSEQ (13,3 points par match), Hachey ne va certainement pas se plaindre d'affronter une équipe contre qui elle a livré des performances de 21 et 24 points. L'entraîneur des Diablos croit que la profondeur offensive de son équipe permet à plusieurs joueuses de générer des points.

«Avec leur style de jeu, ça ouvre le terrain pour nos shooters. Une fille comme Amélie va prendre avantage de ça, sinon ça sera Carrie-Ann (Auger), Koralie ou Alexe qui peuvent tirer de l'extérieur», souligne Docter.

En contre-partie, les Rouges devront avoir à l'oeil Brigitte Lefebvre, meilleure pointeuse du réseau provincial (18,4 points par match). Cette saison, les Diablos ont signé des victoires de 62-53 et 78-67 contre les Gatinoises. «C'est très difficile de battre une équipe trois fois de suite. Pat Bibeau a fait tout un travail pour prendre en mains ce programme de basketball qui était menacé d'aller en division 2.»

Rivalité régionale

Déjà que l'enjeu sera grand mardi soir, une rivalité régionale viendra pimenter la soirée sur le terrain et devrait également agrémenter l'ambiance dans les gradins.

Même si l'Arsenal évolue à Gatineau, il mise sur quatre joueuses issues des Pionniers de l'école Du Rocher, à Grand-Mère. Débarquée en Outaouais en premier, il y a trois ans, Tania Garcia a réussi à attirer ses compatriotes Chloé Samuel, Isabelle Rivest et Daphné Le Houillier au sein de la formation dirigée par Patrick Bibeau.

«C'est certain qu'elles vont venir ici pour se battre fort. Ça va certainement créer une belle ambiance», note la Trifluvienne Melançon.

Le ballon sera mis en jeu sur le coup de 19 h.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer