Le Canadien résiste aux Capitals

Le Canadien a causé une forte surprise en... (Associated Press)

Agrandir

Le Canadien a causé une forte surprise en l'emportant 4-3 mercredi soir dans la capitale américaine.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
La Presse Canadienne
Washington

Tout jouait contre le Canadien mercredi soir; il s'est présenté face aux Capitals de Washington avec une brigade défensive décimée, face à une formation qui avait gagné neuf de ses dix dernières rencontres alors qu'il n'avait lui-même inscrit qu'une seule victoire à l'étranger depuis le 1er janvier.

Alex Galchenyuk n'avait encore jamais marqué en carrière... (Associated Press) - image 1.0

Agrandir

Alex Galchenyuk n'avait encore jamais marqué en carrière contre les Capitals. Il a inscrit deux buts mercredi dans le gain de 4-3 du Canadien face à Washington.

Associated Press

Mais c'est sur la patinoire que se disputent les matchs, et non sur papier.

Mené par un doublé d'Alex Galchenyuk et des arrêts spectaculaires de Mike Condon pendant les deux premières périodes, le Canadien a causé une forte surprise en l'emportant 4-3 mercredi soir dans la capitale américaine.

«Je suis fier des gars. Ils ont travaillé fort, a loué Michel Therrien. On a eu des grosses chances de marquer. C'est une belle victoire d'équipe. Condon a été extraordinaire, surtout en deuxième période. On a été en mesure de battre la meilleure équipe de la ligue, surtout dans son édifice. C'est quand même un exploit.»

Pendant que Galchenyuk récoltait ses 15e et 16e de la saison, Condon a bloqué 33 des 36 tirs dirigés vers lui. Jason Chimera, Dmitry Orlov et Andre Burakovsky sont parvenus à le déjouer.

Orlov et Burakovsky ont fait vibrer les cordages en deuxième moitié de troisième sur des tirs que Condon aurait aimé revoir, réduisant l'avance du Canadien à 4-3. Mais la meilleure formation de la LNH n'a pas réussi à pousser le match en prolongation, malgré une pression soutenue en fin de rencontre.

«Même en troisième, jusqu'à ce qu'on accorde le deuxième but, je trouvais qu'on jouait vraiment serré, a analysé Therrien. On ne leur donnait pratiquement rien, on les a éteints. Le deuxième but leur a donné un peu de vie, et on connaît tous leur force de frappe. Il était temps que ça finisse!»

Brendan Gallagher et Tomas Fleischmann ont inscrit les autres filets du Canadien, qui a sorti le gardien Braden Holtby après moins de 22 minutes d'action.

Avant de céder sa place à Philipp Grubauer, Holtby, un sérieux candidat au trophée Vézina, avait alloué trois buts en 18 tirs. Grubauer a repoussé 15 rondelles, incluant un tir de pénalité de Gallagher en deuxième.

Andrei Markov a amassé deux passes dans la victoire, qui permet au Canadien de rejoindre les Flyers de Philadelphie au 12e rang du classement général avec 63 points. Les Flyers ont cependant deux parties en banque.

Le Canadien l'a emporté malgré l'absence de trois défenseurs réguliers, soit Jeff Petry, Nathan Beaulieu et Tom Gilbert, sans oublier les attaquants David Desharnais, Brian Flynn, Daniel Carr et, bien sûr, Carey Price. «C'est ça la beauté du sport. Ça se joue sur la glace et les gars ont relevé le défi», a résumé Therrien.

Le Canadien disputera son prochain match samedi soir au Centre Bell face aux Maple Leafs de Toronto.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer