Estacades: blanchis... 24 heures plus tard

Les Estacades devront placer plus de rondelles au... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les Estacades devront placer plus de rondelles au but jeudi soir s'ils souhaitent égaliser la série contre les Riverains.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après une pause forcée de 24 heures, en raison d'un bris de la patinoire au Complexe sportif Alphonse-Desjardins, les Riverains du Collège Charles-Lemoyne ont finalement arraché le premier match de la série aux dépens des Estacades de Trois-Rivières, 3-0 mercredi soir, au terme d'une courte rencontre d'à peine 30 minutes.

La veille, le match avait été interrompu à mi-chemin en deuxième période en raison d'une énorme fissure qui s'était formée dans la glace. C'est donc une séquence peu habituelle qui a lancé les hostilités mercredi alors que la première mise en jeu a été effectuée en territoire des Estacades, avec 10:26 à écouler au deuxième tiers et un pointage toujours vierge.

Dans ce duel écourté, Alexandre Oligny-Root a donné les devants aux visiteurs après du travail collectif acharné en territoire adverse. Sur la séquence, la rondelle a frappé un patin derrière le filet, déjouant ainsi le gardien des Estacades Vincent Dubuc qui croyait le disque à une extrémité du filet alors qu'il se trouvait à l'opposé. L'attaquant des Riverains en a rapidement profité pour ouvrir la marque.

Par la suite, les deux formations ont échangé quelques occasions de marquer, dont une tige transversale à la suite d'un tir de Cédric Desruisseaux, sans pour autant ajouter au pointage. Outre ce coup de pouce du poteau, le gardien visiteur William Giroux a repoussé chacune des 18 rondelles pour obtenir le jeu blanc. «C'était un drôle de match. On savait que le premier but allait être très important, encore plus que d'habitude. Malheureusement, c'est un jeu bizarre qui a mené à leur premier but», a noté l'entraîneur des Estacades, Frédéric Lavoie.

«Les gars ont montré du caractère, avec certains temps forts en zone adverse. Par contre, on n'a pas lancé beaucoup au filet. On va devoir placer plus de rondelles au but dans le prochain match», a-t-il ajouté.

Avec six minutes à faire en troisième, Alexi Payant a scié les jambes des Estacades en doublant l'avance des visiteurs à l'aide d'un violent tir sur réception digne des grandes ligues. Anthony Imbeault a assuré la victoire avec un but dans un filet désert.

Quelques instants après le son de la sirène, l'ancien joueur du Canadien Guillaume Latendresse affichait un large sourire en repensant au filet de son défenseur. «On a pratiqué beaucoup les tirs sur réception. Je crois beaucoup à ça. Récemment, un de mes adjoints s'est blessé, et j'ai fait appel à Danny Groulx pour se joindre à notre personnel d'entraîneurs. Il a travaillé beaucoup cet aspect», a indiqué celui qui en est à sa deuxième année à la barre des Riverains.

Néanmoins, malgré la défaite, le pilote des Estacades estime que son équipe n'a pas disputé un vilain match. «On sait que les Riverains ont beaucoup d'habiletés, c'est à nous de bien jouer défensivement. On leur a accordé seulement 21 tirs, ce qui est bon. Il y a certainement du positif à retenir de cette partie.»

De son côté, Latendresse croit que ses meilleurs éléments offensifs peuvent s'impliquer davantage. «Je sais qu'ils sont capables de plus. Mais le point positif, c'est qu'on a réussi à aller chercher la victoire.»

Les deux équipes ont rendez-vous au CSAD jeudi soir, dès 19 h, pour le deuxième match de cette série trois de cinq. Expulsé dès la deuxième minute du premier match, Shawn Element pourra reprendre sa place dans la formation, tout comme Benjamin Thibeault qui a terminé de purger une suspension.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer