De gros canons à maîtriser pour les Estacades

Le capitaine Jérémy Côté et ses assistants Shawn... (Sylvain Mayer, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le capitaine Jérémy Côté et ses assistants Shawn Element, Jacob Rousseau et Cédric Desruisseaux attendent de pied ferme les Riverains du Collège Charles-Lemoyne.

Sylvain Mayer, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La défensive étanche des Estacades de Trois-Rivières aura la lourde mission de maîtriser une des attaques les plus dévastatrices de la Ligue midget AAA du Québec lors du premier tour des séries éliminatoires qui s'ouvrira mardi soir au Complexe sportif Alphonse-Desjardins face aux Riverains du Collège Charles-Lemoyne.

En tête de liste sur le babillard des Estacades, on retrouvera sans doute le nom de Maxim Trépanier, meilleur buteur du circuit Baillairgé cette saison avec 38 réussites, épaulé par ses talentueux coéquipiers Isaiah Gallo-Demetris et Anthony Gagnon.

«C'est probablement la meilleure ligne de la ligue. Et en plus, ils ont deux défenseurs, William Cyr et Jérémy Diotte, qui excellent pour relancer l'attaque», vante l'entraîneur Frédéric Lavoie.

À l'opposé, les gardiens des Estacades Jimmy Lemay et Vincent Dubuc ont été parmi les moins généreux cette saison. Le duel s'annonce donc fort intéressant. «Notre jeu défensif est le résultat d'un travail collectif. On va devoir respecter notre identité si on veut gagner cette série. On ne pourra pas se lancer dans une bataille attaque contre attaque», ajoute le pilote des Estacades.

Capitaine et meilleur marqueur des Trifluviens cette saison, Jérémy Côté se sent d'attaque pour un défi aussi relevé. «Habituellement, les défensives ont le dessus sur les offensives... On doit continuer comme ça. On peut certainement réussir à freiner leur grosse ligne. Ce sont eux qui marquent presque tous les buts», mentionne le petit attaquant qui a disputé quatre matchs avec les Voltigeurs de Drummondville cet hiver.

Fiche trompeuse

Même si les Riverains ont amassé moins de points au classement que les Estacades cette saison, Frédéric Lavoie précise que le rendement de ses rivaux ne rend pas justice au talent de cette équipe. «Leur fiche est trompeuse, car ils jouent dans la division la plus forte de la ligue. Mais peu importe, car on va devoir battre de bonnes équipes si on veut faire un bout de chemin en séries.»

Si les Estacades misent sur leur étanchéité et les Riverains leurs artificiers à l'attaque, les unités spéciales pourraient venir départager les deux formations. Les Trifluviens ont d'ailleurs connu une excellente année à ce niveau avec le troisième meilleur avantage numérique (20 %) et le meilleur désavantage numérique (86 %).

«On a travaillé fort toute l'année sur les unités spéciales. On veut que ça rapporte», ajoute Côté, qui a formé un duo très productif cette saison avec Cédric Desruisseaux.

Lundi, le personnel d'entraîneurs n'avait pas encore arrêté son choix sur l'identité du gardien partant en prévision du premier match.

La série trois de cinq se poursuivra mercredi soir, toujours à Trois-Rivières, avant de se transporter sur la rive sud de Montréal, vendredi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer