Des surprises pour Pratte et Kean

Simon Kean... (Olivier Croteau)

Agrandir

Simon Kean

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Simon Kean et François Pratte seront en action dimanche soir dans un gala du groupe Eye of the Tiger Management au Casino du Lac-Leamy. Alors que le premier n'a aucune idée de quelle allure son adversaire aura, le deuxième a appris à la dernière seconde qu'il ne ferait pas face au combattant prévu.

Dans le deuxième combat de la soirée, Pratte se mesurera à Santos Lira, un boxeur mexicain qu'il avoue ne pas beaucoup connaître. À vrai dire, il n'est même pas certain que sa fiche d'aucune victoire et une défaite, selon le site spécialisé BoxRec, est réelle.

«Au début, on nous a donné son nom et j'ai été sur Internet voir une vidéo du gars... mais il gagne son combat. Il serait donc 1-0, mais on nous a dit qu'il était 1-2. On ne sait plus, alors je n'ai pas d'attentes. Je serai dans l'inconnu.»

Pratte a donc décidé de préparer une défensive en fonction du style habituel des boxeurs originaires du Mexique, et il s'ajustera après une étude lors des trois premières minutes du duel. «Les boxeurs mexicains sont très agressifs, avec des coups larges, comme des crochets. Ma tactique sera basée autour de ça. Au premier round, je vais chercher autour du jab avant d'ouvrir la machine.»

Contrairement à son premier combat en carrière face à Michael Gargouri, où il avait grimpé chez les 128 livres, l'ancien champion canadien se battra chez les 122 livres, sont poids de prédilection. Une bonne performance dimanche à Gatineau pourrait lui permettre d'officiellement obtenir un contrat chez Eye of the Tiger Management. Pour l'instant, une entente verbale lie les deux parties, sans plus. Le pugiliste de 25 ans a toutefois senti beaucoup d'ouverture de la part du promoteur Claudio Estephan il y a quelques mois en étant invité... au party de Noël d'EOTTM. «Il m'a dit que je fais partie de l'équipe et que c'était sur et certain que nous allions nous asseoir pour discuter de mon futur.»

François Pratte... (Olivier Croteau) - image 2.0

Agrandir

François Pratte

Olivier Croteau

De l'expérience, mais peu de victoires

À son troisième combat chez les professionnels, Simon Kean devait lui aussi se mesurer à un Mexicain, Abraham Pascual. Le problème, c'est que la Régie des alcools, des courses et des jeux s'est opposée au combat, puisque Pascual n'est âgé que de 17 ans, selon le site spécialisé 12rounds.ca. Le Trifluvien aura donc affaires à un tout nouvel adversaire de dernière minute, le vétéran Tomas Mrazek.

En carrière, Mrazek, qui s'est battu un peu partout à travers la planète, a disputé pas moins de 68 combats, soit 340 % plus souvent que Kean! Le problème, c'est qu'il n'a remporté que 10 victoires, avec une fiche de 10-52-6. Le Tchèque semble toutefois avoir un bon menton, puisqu'il n'a subi la défaite par K.-O. qu'à 16 occasions. Son fait d'armes en carrière est qu'il a résisté pendant 10 rounds à l'actuel champion du monde WBA, IBF, WBO et IBO, Tyson Fury, en 2009.

L'Olympien devra peut-être donc travailler un peu plus longtemps que lors de ses deux derniers affrontements, qui ont été décidés par arrêt de l'arbitre avant même la fin des trois premières minutes du face à face.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer