Volleyball: imbattables, les Diablos!

Les Diablos volleyball n'ont perdu qu'un seul match... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Les Diablos volleyball n'ont perdu qu'un seul match en deux ans pendant la saison régulière. Les filles de Martin Bélanger pourraient même terminer la présente année avec une fiche parfaite de 24-0, si elles remportent leurs quatre matchs de dimanche, à Trois-Rivières.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Qui les arrêtera? Les six autres formations de la conférence nord-est se posent la même question depuis des mois! En vérité, les volleyeuses des Diablos pourraient bien terminer la présente saison avec une fiche immaculée de 24-0. Encore quatre victoires dimanche et elles réussiraient cet exploit peu commun dans le sport étudiant.

Qui plus est, les Trifluviennes auront la chance de jouer ces quatre dernières parties à leur domicile du pavillon des Humanités, au Cégep de Trois-Rivières, puisqu'elles sont les hôtes du sixième et ultime tournoi de la saison. Par après, les meilleures équipes se donneront rendez-vous pour les championnats de section, puis les provinciaux.

Une équipe plus complète

Depuis deux ans, les Diablos volleyball évoluant en division 2 (AA) profitent en quelque sorte de la dissolution du programme de division 1 (AAA) au Cégep de Trois-Rivières. En 2014-15, les filles de D2 n'avaient perdu qu'une partie en saison, avant de plier l'échine aux régionaux. Cette saison, non seulement aimeraient-elles préserver cette fiche parfaite en saison, mais elles visent un podium aux provinciaux.

Un scénario tout à fait plausible, selon leur entraîneur Martin Bélanger. «Nous avons une équipe plus complète que par le passé, autant en attaque que pour défendre. Il nous reste encore trois joueuses de l'époque de la division 1 et la moitié du groupe est composée de recrues. Les filles viennent de plusieurs écoles secondaires, preuve que le volleyball féminin est quand même en bonne santé dans la région.»

Avec 24 victoires en autant de tentatives, vous comprendrez que la première place du groupe est pratiquement acquise. Il faudrait que les Diablos échappent les quatre derniers duels et que les Volontaires de Sherbrooke demeurent invaincues, dimanche à Trois-Rivières, pour perturber l'équilibre.

Bref, les Diablos ont autant de chances de terminer deuxièmes que le Canadien de faire les séries éliminatoires. «Perdre seulement deux manches sur une possibilité de 42, c'est exceptionnel, mentionne Bélanger. Les filles sont fières de cette statistique et elles veulent rester invaincues.»

Les Diablos ont toujours été très compétitives dans leur conférence, mais ça se gâte parfois contre les équipes de Québec, une fois aux régionaux. Cet hiver, Martin Bélanger a l'impression que cette tendance peut basculer. «J'ai vu les équipes de Québec et nous n'avons pas à rougir devant elles. On a autant de talent, nous pouvons aspirer au championnat provincial.»

Les Diablos affronteront Saint-Hyacinthe (9 h), Sherbrooke (11 h 30), Granby (14 h) et Drummondville (15 h 15) ce dimanche.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer