Un Lopez arrive, un autre quitte

Après avoir été un élément clé du championnat... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Après avoir été un élément clé du championnat des Aigles en 2015, Pedro Lopez évoluera au Mexique.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) La journée de mercredi en a été une de contrastes pour les Aigles de Trois-Rivières. Après avoir annoncé l'arrivée d'un lanceur républicain prometteur de 25 ans en Porfirio Lopez, le gérant Pierre-Luc Laforest a confirmé au Nouvelliste que l'arrêt-court Pedro Lopez ne serait pas de retour avec l'équipe cet été.

Porfirio Lopez a évolué pendant cinq saisons dans... (Aigles de Trois-Rivières) - image 1.0

Agrandir

Porfirio Lopez a évolué pendant cinq saisons dans le réseau des filiales des Pirates de Pittsburgh. 

Aigles de Trois-Rivières

Il s'agit d'une énorme perte pour les champions de la Ligue Can-Am. Par son calme et son flair, le vétéran était sans contredit le capitaine de la défensive, ayant affiché un excellent taux d'efficacité de ,972 pour dix petites erreurs. Véritable métronome à la plaque, Lopez a aussi terminé l'année avec une moyenne au bâton de ,314, la plus élevée du club.

Lopez a accepté une offre d'une formation mexicaine pour poursuivre sa carrière, avec des conditions financières beaucoup plus avantageuses que celles de la Can-Am. Laforest et le directeur général René Martin savaient depuis quelque temps que leur inter étoile reluquait une autre destination. Le gérant avait d'ailleurs témoigné de son inquiétude de perdre Lopez dans un récent article du Nouvelliste.

«Il ne fait pas partie de nos plans pour le début de la saison, mais ce ne serait pas impossible qu'il nous rejoigne en cours de route. Par contre, ça reste très hypothétique», mentionnait Laforest jeudi.

«À partir de maintenant, on part à la recherche d'un bon joueur d'arrêt-court.»

En trois saisons, aucun autre porte-couleurs n'a pu arriver à la cheville de Lopez à cette position névralgique, que ce soit David Cooper, Eric Grabe, Travis Weaver ou Felix Brown.

Un nouveau Pavlik?

Le camp d'essai organisé par les Aigles en République dominicaine, il y a deux semaines, a fait découvrir aux dirigeants une pléiade d'excellents joueurs, surtout des lanceurs. Parmi eux se trouvait Porfirio Lopez, un petit gaucher de 5 pi 10 po et 200 livres, recommandé par Steve Brown et Daniel Mateo.

Lopez, qui détiendra le statut de joueur LS2 ou LS3 dans la Can-Am, a remporté les grands honneurs de la Ligue de la Colombie aux côtés de Brown cet hiver et il serait muni de tout un arsenal de lancers, ce qui en ferait un artilleur partant dominant, aux dires de Laforest.

«Dès le troisième frappeur qu'il a affronté, je savais que c'était un gars très agressif. Ses lancers à l'intérieur sont efficaces, sa rapide oscille entre 90 et 92 milles à l'heure.»

Lopez a évolué pendant cinq saisons dans le réseau des Pirates de Pittsburgh. Depuis 2012, il a beaucoup voyagé, mais n'a pas joué en Amérique du Nord. «Je le vois dans notre rotation de partants. Il me rappelle un peu Isaac Pavlik au New Jersey: un petit gaucher en mesure de devenir très dominant. Mais encore là, il faut être très prudent. Chose certaine, on a hâte de voir son potentiel!»

Matthew Rusch et Porfirio Lopez sont les seuls partants confirmés pour 2016, mais les Aigles tentent toujours de s'entendre avec Ryan Bollinger, présentement en Australie. Luis Munoz, fumant en séries 2015, devrait aussi participer au camp d'entraînement au mois de mai.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer