Alex Bellemare au Fenway Park

Alex Bellemare et les autres skieurs et planchistes... (Associated Press)

Agrandir

Alex Bellemare et les autres skieurs et planchistes du circuit de la Coupe du monde s'affronteront dans une épreuve de Big Air grâce à une impressionnante structure érigée sur le terrain de baseball au Fenway Park.

Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Au fil de sa carrière, Alex Bellemare a pratiqué son sport dans toutes les conditions possibles, allant des grands parcours internationaux jusqu'à Vallée-du-Parc. Mais vendredi, lui et les skieurs de la Coupe du monde s'affronteront dans une compétition de Big Air... au Fenway Park de Boston.

Pour une rare fois dans sa vie, le monstre vert du champ gauche ne sera pas la structure la plus impressionnante de l'enceinte qui a vu passer Babe Ruth, Ted Williams et Pedro Martinez. En effet, les organisateurs du Grand Prix des États-Unis ont eu la spectaculaire idée d'installer une gigantesque rampe au champ centre du terrain afin que les planchistes et les skieurs puissent s'affronter jeudi et vendredi respectivement. Le point d'atterrissage est quant à lui situé à la hauteur du monticule.

Bellemare, de Shawinigan, se disait très impressionné par la structure, mais aussi l'idée d'évoluer dans un endroit aussi mythique.

«C'est cool, c'est vraiment impressionnant. Ce n'est pas la première fois qu'on se produit dans une ville avec une telle structure, mais par contre, c'est vraiment différent de le faire au Fenway Park et de se tenir dans les vestiaires où les joueurs se préparent depuis 100 ans. Je n'étais pas vraiment un amateur de baseball honnêtement, mais je suis très humble devant tout ça.»

Bien que le Fenway Park puisse accueillir plus de 37 000 spectateurs lorsque le gazon est vert, Bellemare ne s'attend pas à ce qu'ils soient aussi nombreux vendredi.

«J'ai de la misère à croire que ce sera plein de monde, parce qu'il fait froid et nous ne sommes pas le sport le plus populaire, dit-il. Mais habituellement, ces compétitions se font dans des champs. (À Boston), on a une bien meilleure vue.»

Même si l'impressionnante structure est de la taille d'un terrain de baseball, Bellemare s'attend à être restreint dans les manoeuvres qu'il pourra effectuer, puisque le saut est petit en comparaison à ce qu'il est habitué de voir aux quatre coins du monde.

Avec la saison décevante que connaît actuellement le Shawiniganais, un résultat intéressant à Boston serait une mince consolation. Les X Games n'ont pas été à son goût, ni ses premières compétitions de la saison. Il a donc pris la décision de participer à davantage d'événements que prévu à l'origine afin d'amasser des points qui lui permettront de se maintenir au classement de l'Association of Freeskiing Professionnals. Après avoir atteint le 7e rang l'an dernier, Bellemare a chuté au 13e échelon. Ce classement a une forte importance aux yeux des commanditaires mais aussi du calibre de compétition où un athlète est invité, et les bourses qui y sont rattachées.

Le skieur de 22 ans participera donc dans le prochain mois aux X Games Oslo, en Norvège, à la Coupe du monde de Suisse ainsi qu'à une compétition qui aura lieu en Corée du Sud sur le tracé qui sera utilisé lors des Olympiques de 2018 à PyeongChang.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer