Ligue de hockey senior A: place au deuxième tour

Le Groupe Lafrenière Tracteurs de Sainte-Anne-de-la-Pérade figure parmi... (LHSAM)

Agrandir

Le Groupe Lafrenière Tracteurs de Sainte-Anne-de-la-Pérade figure parmi les favoris pour remporter le titre.

LHSAM

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Six équipes entrent dans la danse ce week-end dans la Ligue de hockey senior A de la Mauricie. Les Condors de Saint-Cyrille, sixièmes, ont terminé à seulement quatre points des champions de Waterloo. Preuve que la parité est à son paroxysme dans la ligue et que bien des surprises peuvent encore survenir.

Lac-Mégantic (10) vs Waterloo (1)

La défensive du Turmel-Desjardins de Lac-Mégantic a muselé l'attaque du Mécanarc de Donnacona en première ronde. Peut-elle en faire autant contre une puissance du circuit Beauchamp? Si ses protégés respectent les Maroons 2.0 de Waterloo, l'entraîneur Marc Pouliot croit que oui.

«Il faudra éviter le banc des punitions et ne pas tricher», prévient ce dernier.

Les Maroons ont gagné deux des trois matchs entre les deux clubs, dont un en prolongation. Bref, ça pourrait être plus serré que ce que les statistiques suggèrent.

L'an passé, ces deux clubs avaient fait les frais de la finale de la Ligue de hockey senior élite des Cantons de l'Est. Devant plus de 1100 personnes à Granby, les Maroons s'étaient imposés en troisième période de prolongation du match ultime!

Windsor (9) vs Sainte-Anne (2)

Fumant, dominant, étincelant. Choisissez l'adjectif que vous voulez: la présence du gardien du Momo Sports-Wild, Kevin Ladouceur, explique en grande partie pourquoi l'équipe de Windsor a éliminé le Bellemare de Louiseville la semaine dernière. 

Ladouceur a notamment bloqué 58 rondelles lors du match ultime. Son prochain défi s'appelle le Groupe Lafrenière Tracteurs de Sainte-Anne-de-la-Pérade.

«On n'a pas accordé beaucoup de tirs de l'enclave», se défend l'entraîneur du Wild Pierre Cliche. «Nous avons bien couvert le centre et je pense qu'on peut continuer à le faire. De toute façon, tout le monde semble dire qu'on vit sur du temps emprunté! C'est un bel élément de motivation», souligne celui qui était fier de ses joueurs, capables de se relever même après avoir subi une raclée de 10-1 en lever de rideau.

Dans l'autre camp, Tommy Gauthier anticipe une série robuste. Ses trois hommes forts enfileront d'ailleurs l'uniforme, vendredi soir à Sainte-Anne. «Ils ont quand même battu les champions en titre, alors on doit se méfier. Ceci dit, une des seules raisons pourquoi ils sont en deuxième ronde, c'est grâce à la tenue de Ladouceur. Mais ils arriveront en confiance.»

Mathieu Blanchard sera quant à lui d'office devant le filet du Groupe Lafrenière Tracteurs, qui se fiera sur sa défensive pour passer au prochain tour. Seules les équipes de Joliette et Saint-Léonard ont accordé moins de buts qu'eux en saison (89).

Saint-Cyrille (6) vs Joliette (3)

Il s'agira sans doute de l'une des séries les plus émotives. L'entraîneur des Sportifs de Joliette, André Lachance, se mesurera à plusieurs visages connus, dont son vis-à-vis Gaby Roch, un de ses bons amis. C'est lui qui avait convaincu Dean Lygitsakos d'amener Roch avec le Caron & Guay de Trois-Rivières il y a quelques années.

«Pour 8 $, je pense que les partisans des deux équipes vont en avoir pour leur argent», sourit Lachance. 

«Je m'attends à une longue série. Pour nous, jouer un vendredi soir à domicile, ce sera une première. Les Condors nous ont battus ici devant 1600 personnes durant l'année, on l'a encore frais en mémoire!»

Quant à Gaby Roch, il estime que le duel mettra aux prises les deux clubs les plus robustes de la LHSAM. Chose certaine, les Condors reviennent de loin, eux qui n'avaient gagné que quatre rencontres à leur première campagne dans la ligue. Roch a été l'un des artisans de cette transformation en attirant plusieurs anciens coéquipiers à Saint-Cyrille.

Mathieu Tremblay, auteur de 22 points en 9 matchs, participera aux séries. «Si on a pu coller sept victoires en ligne après un départ difficile, on peut gagner en séries», soumet Roch.

Cap-de-la-Madeleine (5) vs Saint-Léonard (4)

Un petit point séparait ces deux formations au classement, un point qui permet au BigFoot d'entamer la deuxième ronde à la maison. L'entraîneur-chef André Alie fera confiance à ses meneurs, comme Pierre-Alexandre Joncas, Marc-André Laroche, le joueur et directeur général Samuel Fortier, Luc Paquin et le gardien Vincent Lamontagne.

«On a connu un passage à vide en novembre et décembre, mais la situation s'est redressée par la suite. Disons qu'on a eu une saison en trois temps», explique Alie, qui espère accueillir plus de partisans au Centre Richard-Lebeau qu'en saison. «Nous sommes un peu déçus de ce côté, alors si on peut faire revivre les émotions de 2013 et 2014 (les championnats), ça créerait une belle ambiance dans la baraque!»

À Cap-de-la-Madeleine, Patrick Lampron mise sur trois trios balancés et une défensive plutôt mobile et physique. 

«J'ai probablement sous la main le troisième trio le plus intimidant du circuit», qui estime que bien peu d'équipes auraient voulu affronter la sienne dès le deuxième tour.

«Les gars sont dédiés, l'esprit d'équipe formidable. Il y a toujours eu une belle rivalité avec Saint-Léonard et je ne m'attends pas à ce que ce soit différent en séries.»

Cette confrontation mettra notamment aux prises les deux meilleurs pointeurs de la ligue en Joncas et Maxime Dufour (39 points).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer