Calvillo se réjouit de l'arrivée de Chapdelaine

Anthony Calvillo... (Imacom, Jessica Garneau)

Agrandir

Anthony Calvillo

Imacom, Jessica Garneau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bill Beacon
La Presse Canadienne

Anthony Calvillo voulait recevoir de l'aide à sa première saison à titre de coordonnateur offensif, et en conséquence le directeur général et entraîneur-chef des Alouettes de Montréal Jim Popp lui a offert un vétéran émérite en Jacques Chapdelaine.

«J'ai appris en tant que joueur que tu dois être ouvert d'esprit et compter dans ton entourage des gars compétents afin de te rendre meilleur, a dit Calvillo mercredi. Jim m'a donné carte blanche pour dénicher et embaucher mes gars.

«Quand tu as un gars comme Jacques, qui compte autant d'expérience, comment est-ce possible de ne pas lui demander de se joindre à ton équipe?»

Lorsque les Oiseaux ont annoncé plus tôt cette semaine qu'ils avaient embauché Chapdelaine à titre d'instructeur des receveurs de passes et de «conseiller spécial» auprès de Calvillo, certains observateurs y ont vu un doute dans les aptitudes de l'ex-quart étoile de la LCF à devenir un bon coordonnateur offensif, à sa deuxième saison seulement sur les lignes de côté dans le circuit canadien.

C'est faux, répond Calvillo, qui a accueilli à bras ouverts l'opportunité de travailler avec l'ex-joueur de 54 ans des Alouettes qui compte 13 années d'expérience comme entraîneur dans la LCF.

Calvillo a admis qu'il n'avait pas beaucoup de contacts dans le milieu des entraîneurs afin de dénicher son propre conseiller, et en conséquence il a demandé à Popp de l'aider. Il s'est dit excité par la perspective de travailler avec Chapdelaine, un Sherbrookois qui a gagné la coupe Grey avec les Stampeders de Calgary et les Lions de la Colombie-Britannique.

«La chose la plus importante pour les entraîneurs qui m'entourent, c'est qu'ils disent toujours de qu'ils pensent sincèrement, a confié Calvillo, le meilleur passeur de l'histoire du circuit canadien. Je veux qu'on se relance sans arrêt.

«C'est de cette façon que nous allons trouver la meilleure solution.»

Deux tâches dantesques les attendent maintenant. Ils devront remplacer le bloqueur à gauche Josh Bourke, qui s'est entendu mardi avec les Argonauts de Toronto, et établir la hiérarchie parmi leurs ailiers espacés après avoir conclu des ententes avec le joueur autonome Kenny Stafford et l'ex-joueur de la NFL Duron Carter.

Il pourrait y avoir des frictions entre Carter et S.J. Green, qui se considèrent chacun comme le receveur de passes no 1 des Alouettes.

«Ils ont déjà joué ensemble et ont connu du succès, a rappelé Calvillo. Mais c'est ça le défi - nous avons tout un arsenal et chaque joueur devra comprendre ce que nous tentons de bâtir comme équipe.

«Tous ces gars-là - S.J., Duron, Nik (Lewis), Stafford - doivent comprendre qu'ils sont ici pour une seule raison: gagner des matchs de football.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer