Aigles: deux gauchers dans les rangs?

Pierre-Luc Laforest... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Pierre-Luc Laforest

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Oubliez les palmiers, la plage et les petits cocktails. Les dirigeants des Aigles, en voyage en République dominicaine pour assister à la Série des Caraïbes, étaient trop occupés par le baseball pour se la couler douce.

La preuve, le directeur général René Martin et son gérant Pierre-Luc Laforest pourraient revenir de l'île d'Hispaniola avec deux ou trois nouveaux joueurs sur leur liste de protection.

Martin et Laforest ont été surpris par la qualité des baseballeurs qui se sont présentés devant eux dans le cadre d'un court camp de sélection. Au total, 70 d'entre eux ont passé devant l'état-major des champions de la Ligue Can-Am. Une quinzaine de lanceurs ont particulièrement retenu l'attention. Du lot, deux ou trois gauchers ont de bonnes chances d'enfiler l'uniforme rouge et blanc l'été prochain au stade Fernand-Bédard. «Il n'y a pas un artilleur ici qui ne lance pas la balle en bas de 90 miles à l'heure», racontait un gérant Laforest visiblement fébrile, en entrevue au Nouvelliste.

En plus des joueurs locaux, les Aigles ont pu s'entretenir avec quelques recruteurs d'équipes du baseball majeur. Les camps de la MLB n'étant pas encore commencés, plusieurs espions regardaient les meilleurs espoirs dominicains et des autres pays des Antilles pendant la Série des Caraïbes.

«Ça nous a permis de dresser une liste pour les joueurs potentiels de la République, mais également une liste de joueurs recommandés par ces mêmes recruteurs», explique Laforest, heureux d'avoir découvert «au moins trois bons lanceurs et un troisième but solide.»

Les discussions se poursuivront entre les Aigles et ces joueurs concernés et il pourrait y avoir des annonces dans les heures ou les jours à venir. Depuis le départ de Kaohi Downing, les Trifluviens recherchent activement un spécialiste de la neuvième manche pour fermer les livres. Ils ne cracheraient pas non plus sur un bon joueur de troisième but.

Lopez sera-t-il de retour?

Par ailleurs, René Martin et Pierre-Luc Laforest se croisent les doigts à savoir si Pedro Lopez sera de retour à Trois-Rivières en 2016. Le vétéran, régulier comme une horloge à l'arrêt-court, a reçu une offre d'une formation mexicaine au cours des derniers jours.

Il a d'abord refusé la proposition, mais une deuxième lui aurait été acheminée. La perte de Lopez ferait très mal aux Aigles, dont la défensive s'est grandement améliorée l'été dernier en grande partie grâce à lui.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer