Patriotes: deux matchs pour la forme

Marc-Étienne Hubert souhaite voir ses équipiers se concentrer... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Marc-Étienne Hubert souhaite voir ses équipiers se concentrer uniquement sur leur préparation en vue des séries.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Parole de Marc-Étienne Hubert, les Patriotes ne se lanceront pas dans une course ultime aux honneurs individuels même s'ils sont en bonne posture dans plusieurs catégories, et ce à travers le circuit universitaire canadien.

Les deux derniers matchs du calendrier serviront plutôt à préparer les troupes avant le début des séries, la semaine prochaine, mais «sans trop peser sur la suce», pour paraphraser l'entraîneur-chef.

Dans les circonstances, on comprend le raisonnement de Hubert. Invaincus à leurs sept dernières sorties, les Patriotes (22-3-1) ont confirmé leur statut de favoris dans la Ligue de l'Ontario en battant RMC et Nipissing il y a quelques jours. Ces quatre points ont permis à l'UQTR de rafler le titre de la saison régulière en Ontario, une première depuis la campagne 2009-10.

«Ce que j'ai apprécié de la réponse des gars, c'est qu'ils n'ont pas changé leur style malgré le fait qu'on affrontait des adversaires plus faibles. On a joué comme si les séries étaient déjà commencées», mentionnait Hubert, mardi, au terme de la séance d'entraînement au Colisée, en marge de l'affrontement de mercredi contre les Stingers de Concordia (9-12-5), à Montréal.

Si les Stingers ont encore déçu cette saison malgré un potentiel fort intéressant en attaque, ils demeurent toujours difficile à vaincre chez eux. Idem pour les Ravens de Carleton, une formation beaucoup plus menaçante que Concordia et qui recevra la visite des Patriotes vendredi.

Est-il possible d'arracher deux autres victoires sur la route pour terminer la campagne avec un impressionnant total de 24 gains en 28 joutes? Pour les joueurs, conclure l'année au premier rang au Canada, devant des clubs comme l'Université du Nouveau-Brunswick (21-3-2) ou la Saskatchewan (21-5), constituerait tout un exploit.

«Ce serait un bel accomplissement, convient Hubert. Mais l'objectif ultime, depuis que j'ai accepté le poste d'entraîneur ici, ça reste une victoire au championnat canadien. Il n'y a rien qui peut égaler ça.»

Le Sport interuniversitaire canadien a publié, mardi, son dernier classement du top 10 en hockey masculin pour la saison. Troisième il y a sept jours, les Patriotes ont gagné une position, mais sont distancés par les Varsity Reds de UNB, qui ont aligné 12 victoires de suite. Les Patriotes ont obtenu un vote de première place sur les 15 disponibles, les Reds ayant recueilli 14 votes.

Si ces deux derniers matchs se veulent un genre de générale avant les séries, certains membres des Patriotes ont néanmoins beaucoup à gagner d'ici vendredi soir. Guillaume Asselin (27 buts, 19 passes pour 46 points) voudra conforter son avance en tête des meilleurs pointeurs au Canada. Il est aussi le meilleur franc-tireur d'un océan à l'autre.

Son coéquipier Tommy Giroux pourrait terminer deuxième en terme de points (41) s'il parvient à doubler le défenseur des Redmen Samuel Labrecque (44), qui a joué un match de plus. Ayant visité le cachot une seule fois cette année, Giroux devrait se retrouver en nomination pour le joueur le plus gentilhomme.

Parmi les autres à surveiller, notons que le gardien Sébastien Auger, une recrue, figurera parmi les prétendants à l'équipe d'étoiles. Un autre joueur de première année, le défenseur Charles-David Beaudoin, conserve de bonnes chances d'être sélectionné.

Il pourrait d'ailleurs être à son poste, mercredi, après avoir raté les matchs du week-end. Les présences de Vincent Marcoux, Anthony Verret et Pierre-Olivier Morin demeurent incertaines.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer