Classique hivernale Broadway: populaire, la course au froid

Plus de 200 coureurs ont affronté le froid... (Olivier Croteau)

Agrandir

Plus de 200 coureurs ont affronté le froid lors de la troisième Classique hivernale Broadway. Les fonds recueillis lors de l'événement étaient remis au projet Un habit pour un p'tit.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) Le froid n'a pas effrayé les coureurs dimanche matin lors de la troisième Classique hivernale Broadway, dans les rues de Shawinigan. À vrai dire, avec 230 personnes au départ, l'événement a signé un nouveau record de participation.

Les organisateurs jubilaient en voyant le nombre de coureurs qui ont affronté le parcours de 5 km qui allait de la rue Broadway jusqu'à Espace Shawinigan. Les plus aguerris pouvaient aussi compléter cette boucle deux fois, pour un total de 10 km.

«On s'était fixé un objectif de 200 personnes, mais c'est toujours difficile à prévoir parce que ce n'est pas tout le monde qui aime courir l'hiver. On attendait de voir avec la température. Mais il y a eu le double d'inscriptions (dimanche) matin», se réjouissait Carl Boulianne.

Afin de s'assurer que le parcours allait être sécuritaire, la ville de Shawinigan avait étendu du sable et une équipe de soins était présente sur les lieux.

Au-delà du chrono final, ce qui importait dimanche, c'était les fonds qui allaient être amassés afin de venir en aide au projet «Un habit pour un p'tit», qui vise à remettre des vêtements d'hiver à des enfants dans le besoin. Les frères Étienne et Maxime Vincent avaient aussi lancé un défi aux participants.

Pour chaque personne qui allait être plus rapide qu'eux sur la distance de 5 km et 10 km, ils allaient remettre la somme de 10 $ à l'organisme. L'histoire ne dit pas combien ont réussi à extirper 10 $ des poches du président et du directeur administratif du Groupe Vincent, mais M. Boulianne était bien heureux du montant recueilli.

«Nous avons amassé au-dessus de 5000 $. La première année de l'événement, nous avions eu 30 coureurs. C'est passé à 160 puis à 230 cette année. C'est en croissance. Nous avions acheté 30 habits l'an dernier, et avec le montant que nous avons obtenu cette année, nous allons pouvoir donner une soixantaine d'habits», affirmait l'organisateur, dont l'équipe de commande était complétée par Marie-Claude Brûlé, Hugues Carpentier, Marc Ménard, Sylvie Lavergne et Pierre Champagne.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer