Super Bowl: maniaques jusqu'à l'os

Près de 30 personnes ont participé à la... (Olivier Croteau)

Agrandir

Près de 30 personnes ont participé à la grande fête organisée par Denis Caron et Lyne Deshaies à leur domicile du secteur Sainte-Marthe-du-Cap. Une tradition qui perdure depuis 15 ans et qui coûte environ 1000 $ en préparation au couple!

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Alors que la plupart des amateurs ont amorcé leur party du Super Bowl dimanche après-midi, chez les Deshaies-Caron, c'est vendredi que les festivités se sont amorcées. Un rendez-vous annuel pour cette famille de maniaques du secteur Sainte-Marthe-du-Cap.

Depuis 15 ans, Denis Caron et son épouse Lyne Deshaies organisent une fête pour la grande finale du football américain. Mais depuis quelques années, l'événement a pris une telle importance que le paternel de la famille n'hésite pas à le qualifier de deuxième Noël.

«Pour certains, ça sonne stupide, mais nous, on adore ça. Au début, il y a un paquet de nos amis qui ne connaissaient rien au football, dont mon épouse, mais maintenant, c'est elle qui me pousse dans le dos», lance celui qui est détenteur de billets de saison des Bills de Buffalo... alors qu'il est un partisan des Patriots de la Nouvelle-Angleterre.

Dimanche, lors du match, ils étaient 27 entassés dans le garage double de la famille. Certains étaient venus d'aussi loin que Port-Cartier afin de participer à la fête, alors que d'autres provenaient d'un peu partout au Québec, dont Sherbrooke et Montréal.

Une partie de football dans la neige avait... (Olivier Croteau) - image 2.0

Agrandir

Une partie de football dans la neige avait été organisée dans l'après-midi chez les Caron, au grand bonheur d'Éric Tremblay.

Olivier Croteau

«On est tous des trippeux de football. Nous avons quatre enfants, alors nous sommes toujours sur la route. Pour nous, faire huit heures de route pour venir ici, ce n'est rien!», lance Isabelle Maltais, venue de la Côte-Nord.

Dans le garage, au sol, un tapis de gazon synthétique avait été installé, alors que les décorations officielles du Super Bowl 50 étaient affichées un peu partout. Le père de M. Caron, Robert, avait expédié celles-ci directement de la Floride, où il réside. La commande avait été passée dès que les finalistes de la NFL ont été connus.

Un projecteur diffusait la rencontre sur une toile installée sur la porte de garage et on avait même trouvé un moyen d'avoir accès aux publicités américaines grâce à un ordinateur portable. C'est toutefois le pool d'une valeur de 200 $ qui retenait l'attention avant le début du duel.

«C'est le fun quand ça se tiraille. Le pool de 200 $, ça ajoute beaucoup d'excitation», racontait l'hôte de la soirée.

Quant au menu, il était copieux, avec raison puisque les participants s'étaient affrontés lors d'une longue partie de football dans la neige, derrière la résidence en après-midi. Avec 230 ailes de poulet, six assiettes de nachos, cinq pizzas extra-larges, des bretzels et du chili fait maison, le tout avec quelques bouteilles d'alcool, on aurait pu croire que ça allait être suffisant.

Denis Caron avait tout aménagé son garage pour... (Olivier Croteau) - image 3.0

Agrandir

Denis Caron avait tout aménagé son garage pour accueillir ses hôtes.

Olivier Croteau

«Je ne suis pas certain qu'il va en rester», avouait M. Caron, qui estimait que la fin de semaine de festivités allait lui coûter environ 1000 $. Et pas question qu'un de ses invités lui signe un chèque. Il faut dire que ses amis avaient vécu une vive frustration en 2015 quand la famille avait annulé son party, préférant se rendre à Phoenix dans le cadre... du Super Bowl.

«On avait affaire à être ici cette année!» rigole Mme Deshaies, qui promet que l'événement perdurera pour les cinq prochaines années. Ensuite, ce sera aux enfants de prendre la relève.

Partager

À lire aussi

  • Une tradition... qui s'essouffle

    Sports

    Une tradition... qui s'essouffle

    Alors que les Américains étaient rivés sur leur écran dimanche pour assister à la finale de la Ligue nationale de football entre les Panthers de la... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer