Diablos: une cuvée offensive d'exception

Les Diablos possèdent la meilleure offensive du RSEQ... (Olivier Croteau, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les Diablos possèdent la meilleure offensive du RSEQ en division 1, notamment grâce au rendement de Carrie-Ann Auger.

Olivier Croteau, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Dans l'entourage des Diablos du Cégep de Trois-Rivières, une ambiance particulièrement agréable flotte présentement.

Avec cinq matchs à disputer au calendrier régulier, la formation féminine de basketball division 1 est en voie de connaître la campagne la plus prolifique des 10 dernières années, tout ça grâce à un rendement offensif spectaculaire qui lui permet de se maintenir au-dessus de la mêlée.

Après 13 matchs, les équipières de Faisal Docter pointent au sommet offensif du RSEQ, avec une production de 71,2 points par match, à égalité avec les puissantes Nomades du Collège Montmorency, triples championnes nationales en titre. Il s'agit là d'une progression très marquée avec la saison passée (59,1 points par match).

D'ailleurs, à ce rythme, les Diablos flirtent avec leur meilleur rendement offensif des 10 dernières années, établi en 2008-09 alors qu'elles avaient maintenu une moyenne de 75,3 points par rencontre.

«Notre attaque, c'est assurément notre force. Depuis cet été, les filles ont travaillé très fort sur leurs lancers. Elles sont toujours dans le gymnase pour s'améliorer, alors ce n'est pas par chance que le ballon entre dans le panier aussi souvent», explique l'entraîneur.

Au plan individuel, Carrie-Ann Auger mène la charge. En plus de pointer au quatrième rang du circuit pour les points par match (16,1), la petite meneuse trifluvienne a réussi 28 paniers de trois points, ce qui la place troisième à ce chapitre. Amélie Hachey (14,7 pts), Alexe Dufresne (10,2 pts) et Koralie Melançon (10,2 pts) font également partie du tableau des 20 meilleures marqueuses du réseau provincial.

«On a changé la philosophie de l'équipe, en misant sur les tirs de l'extérieur, et ça donne du basketball très spectaculaire. Dans le fond, on aborde les matchs en disant à l'adversaire: "Es-tu capable de marquer plus de points que nous?"», mentionne Docter, tout en étant bien conscient que son équipe doit s'améliorer en défensive et au rebond.

Vendredi soir, les Diablos seront à la recherche d'une 12e victoire cette saison lors de la visite des Cheetahs du Collège Vanier (2-11). Les Trifluviennes sont présentement au coude-à-coude avec les Dynamiques du Cégep Sainte-Foy au premier rang, avec des dossiers de 11-2. Les Nomades (11-3) et les Blues de Dawson (10-3) les talonnent également.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer