Hockey senior A: courtes séries, grands défis

Champion des séries 2015, le Bellemare de Louiseville... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Champion des séries 2015, le Bellemare de Louiseville entamera la défense de son titre contre les représentants de Windsor.

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Pas de repos pour les guerriers. Les quatre équipes participant au premier tour éliminatoire dans la Ligue de hockey senior A de la Mauricie livreront de courtes, mais intenses batailles à compter de vendredi soir.

Les formations de Donnacona, Lac-Mégantic, Louiseville et Windsor ont rendez-vous dans le cadre de deux séries au meilleur de trois matchs (2 de 3), mais aucune pause n'est prévue d'ici à dimanche.

Qui sortira vainqueur de ces affrontements? Le Nouvelliste met la table pour le début des séries en donnant la parole aux quatre entraîneurs-chefs impliqués en première ronde.

Les deux clubs vainqueurs de ces confrontations rejoindront Waterloo, Sainte-Anne-de-la-Pérade, Joliette, Saint-Léonard-d'Aston, Cap-de-la-Madeleine et Saint-Cyrille-de-Wendover au prochain tour.

Du lot, les chocs entre Saint-Léonard et le Cap-de-la-Madeleine de même que celui entre Joliette et Saint-Cyrille sont déjà coulés dans le béton. Les équipes 1 (Waterloo) et 2 (Sainte-Anne) affronteront les gagnants de la première ronde.

Lac-Mégantic (10) vs Donnacona (7)

Voilà un duel bien embêtant. Le Turmel-Desjardins de Lac-Mégantic et le Mécanarc de Donnacona ont croisé le fer à deux reprises cette année, mais c'était en tout début de saison. Difficile donc de dresser une analyse objective des dernières rencontres entre ces deux clans car les visages ont quelque peu changé.

Prenez le cas du Turmel-Desjardins, qui a rarement pu miser sur tous les membres de son effectif. Le pilote Mario Pouliot admet aussi que le passage à une ligue plus robuste que celle des Cantons-de-l'Est a joué dans la balance au classement.

«On a perdu plusieurs matchs par la marge d'un but. Bonne nouvelle par contre: depuis quelques semaines, on se laisse moins intimider. Il y a toujours eu du hockey à Lac-Mégantic en avril et on ne veut pas que ça change. Nous avons une tradition d'excellence par chez nous», sourit l'entraîneur, qui a goûté à deux championnats dans cette ville en tant que joueur.

Devant le filet, Kevin Lachance devra se méfier de Maxime Couturier. L'attaquant du Mécanarc a terminé l'année à égalité au premier rang des marqueurs avec ses 39 points en 22 joutes.

«Mais nous n'avons pas eu la fin de saison qu'on anticipait», observe l'entraîneur de Donnacona Luc Thibault. Vrai qu'avec un départ de 6-0, on s'attendait à mieux dans la région de Portneuf. «Ça va nous prendre plus de constance, surtout dans un 2 de 3. Les parties se gagneront ou se perdront sur les unités spéciales. Contre des gars expérimentés comme ceux de Lac-Mégantic, il faudra se montrer très vigilant.»

À Donnacona, Thibault devra se débrouiller sans les services de ses hommes forts Keven Poulin et Simon Rizk. Le Mécanarc a pris la mesure du Turmel-Desjardins à deux reprises en début d'année. Il s'était imposé en tirs de barrage lors du premier match de le saison, puis deux semaines plus tard en prolongation.

Windsor (9) vs Louiseville (8)

Les champions défendants de 2015 auront du pain sur la planche s'ils veulent répéter leurs exploits du printemps dernier. Un défi de taille, certes, mais pas une mission impossible. Même s'il n'est pas établi comme favori, le Bellemare de Louiseville peut construire sur du positif.

Après un départ cauchemardesque marqué par quatre défaites en cinq matchs et le congédiement d'André Gendron, les Louisevillois ont été en mesure de se sortir du marasme et ils jouent mieux depuis. «Il n'y a que huit points de différence entre la première et la huitième place», note le nouvel entraîneur-chef Steve Moreau.

«J'ai 11 joueurs qui ont goûté au championnat l'an dernier et ils veulent recommencer. Avec un capitaine comme Nelson Vargas-Dias et un gardien de la trempe de Joël Quirion, je suis persuadé qu'on a tout pour se rendre jusqu'au bout.»

Les deux clubs ont partagé les honneurs en arrachant une victoire sur la glace ennemie. On dit d'ailleurs que celle de Windsor a la réputation d'être très intimidante pour les équipes visiteuses car plus petite que la norme.

«On commence à en tirer profit, à trouver nos repères», explique l'entraîneur du Momo Sports-Wild Pierre Cliche. «Ça pourrait représenter un avantage pour nous, surtout si on réussit à gagner le premier match à Louiseville.»

Cliche s'attend à une série robuste contre le Bellemare. «Ils ont toujours prôné ce style. De notre côté, j'ai deux interrogations, à savoir comment réagira notre défensive et si c'est possible de créer une chimie en attaque.»

En ce sens, Cliche accueillerait à bras ouverts l'ancien des Cataractes Alexandre Grand-Maison, qui a récolté huit points en six matchs. Ses autres leaders en attaque sont Alexandre Carignan (31 points) et Cody Linteau (26 points). «Nous avons deux bonnes lignes en mesure de marquer. Ce sera une bonne série, surtout qu'on devrait avoir un effectif presque complet.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer