Dek hockey: un centre intérieur à Shawinigan

Les adeptes de dek hockey pourront pratiquer leur... (François Gervais, Le Nouvelliste)

Agrandir

Les adeptes de dek hockey pourront pratiquer leur sport été comme hiver avec la construction d'un nouveau centre intérieur dans le parc industriel à Shawinigan. De gauche à droite: le président Luc Bédard, le vice-président aux communications chez WebSim Sports Éric Bergeron, la copropriétaire du centre Manon Lefebvre, le président de WebSim Sports Guillaume Quirion, le directeur des opérations du centre Stéphane Pouliot de même que le directeur général Christian Mongrain.

François Gervais, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) L'offre de dek hockey en Mauricie sera de nouveau bonifiée, d'ici l'automne, alors qu'un centre intérieur verra le jour sur la rue Burrill, dans le parc industriel à Shawinigan.

Les propriétaires de Dek hockey Shawinigan ont annoncé, jeudi matin, que la surface couverte représentait un investissement d'environ un million de dollars. Plusieurs partenaires sont impliqués dans ce projet, que l'on souhaite d'envergure régionale chez les principaux concernés.

Outre la surface de jeu, le centre WebSim Sports Dek Hockey Shawinigan offrira aux joueurs quatre chambres avec des douches, une mezzanine, un pro-shop, un service de bar, un service de traiteur de même qu'un lieu adapté pour des activités diverses, dont les fêtes d'enfants. Le stationnement comprendra 200 espaces pour les véhicules.

«On pourra dorénavant pratiquer le dek à longueur d'année dans un centre très convivial», s'enthousiasme le président Luc Bédard, accompagné dans ce projet par Stéphane Pouliot, Manon Lefebvre et plusieurs partenaires locaux. La direction générale a été confiée à Christian Mongrain.

La Ville de Shawinigan prêtera aussi main-forte aux entrepreneurs, mais elle ne financera pas le projet, dont les fonds proviennent entièrement du secteur privé.

Il s'agit du seul centre intérieur d'une telle ampleur à être érigé entre Montréal et Québec. On estime que cela créera une vingtaine d'emplois. «Nous viserons une clientèle moins locale et plus régionale durant les activités d'hiver, explique Bédard. En étant situé tout près de l'autoroute 55, le centre pourra accueillir plusieurs adeptes de Trois-Rivières et des villages environnants de Shawinigan. Le but, c'est de l'opérer été comme hiver.»

Il est important de spécifier que malgré cette nouvelle construction, les deux surfaces extérieures du parc Antoine St-Onge (Saint-Marc) demeureront ouvertes et la plupart des matchs en saison estivale s'y dérouleront. Bédard et son groupe ont d'ailleurs récemment acheté l'ensemble des installations qui appartenaient à Kaven Diamond.

«Nous avons investi plusieurs milliers de dollars dans nos deux surfaces extérieures du parc St-Onge alors c'est certain qu'on va continuer de les opérer. L'été, ça crée une ambiance spéciale à cet endroit! Mais la clientèle du dek est de plus en plus importante et exigeante, donc ça nous prenait un endroit pour opérer 12 mois par année, comme on voit à Montréal, Québec ou Drummondville.»

Originaire de la région de Québec, Luc Bédard se dit impressionné par la montée fulgurante de la popularité du dek hockey en Mauricie. «Il y a tout près de 400 équipes ici, des chiffres qui ressemblent à ceux de Québec et Lévis.»

La ligue d'hiver du centre WebSim Sports Dek Hockey Shawinigan sera disponible pour toutes les catégories. Les entrepreneurs voudraient également y organiser un camp de jour en 2017. Les travaux de construction ont été confiés à Construction André Magny de Shawinigan.

Les détails sont disponibles au dekshawi.websimsports.com.

Scepticisme et déception

Cet enthousiasme n'est toutefois pas partagé par tous. L'homme d'affaires Francis Mondou digère mal l'annonce du groupe d'entrepreneurs, lui qui opère déjà un centre de dek hockey intérieur à même son commerce de St-Onge Kia. Sa surface est plus petite, mais Mondou planche sur un déménagement dans les locaux de l'Industrielle Alliance, situés tout près de Gym Impact, qu'il possède aussi.

La construction du Dek 55 à Saint-Étienne-des-Grès, la création d'une glace synthétique à Saint-Boniface et la présence d'une surface de dek à Notre-Dame-du-Mont-Carmel laissent croire à Mondou que l'offre est déjà saturée au Centre-de-la-Mauricie.

«Honnêtement, je ne pense pas que ce soit rentable d'avoir deux centres intérieurs. Mais je vais quand même aller de l'avant, soit en baissant mes prix ou en faisant un centre plus gros que le leur, sûrement avec deux surfaces.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer