Les Patriotes humilient les Redmen 6-1

Le premier but de la soirée de Tommy... (Stéphane Lessard, Le Nouvelliste)

Agrandir

Le premier but de la soirée de Tommy Giroux a semé la controverse, en première période, puisque le filet a été déplacé sur la séquence.

Stéphane Lessard, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) On s'attendait à un choc de titans, on a plutôt eu droit à une leçon de hockey.

Guillaume Asselin a marqué trois buts, les unités spéciales ont muselé la meilleure attaque massive au pays et les représentants de l'UQTR ont pris une sérieuse option sur le championnat de la saison régulière grâce à un festin offensif de 6-1 aux dépens des Redmen de McGill, mercredi soir devant une foule annoncée de 1381 personnes.

On s'attendait à un choc de titans, on a plutôt eu droit à une leçon de hockey.

Guillaume Asselin a marqué trois buts, les unités spéciales ont muselé la meilleure attaque massive au pays et les représentants de l'UQTR ont pris une sérieuse option sur le championnat de la saison régulière grâce à un festin offensif de 6-1 aux dépens des Redmen de McGill, mercredi soir devant une foule annoncée de 1381 personnes.

Non, ce n'était pas encore le Mardi Gras, même si l'ambiance s'apparentait à cette célèbre fête, carnaval étudiant oblige. Mais c'était tout comme: la foule qui fait la vague au Colisée de Trois-Rivières, il y a des lunes que ça n'avait pas été vu. D'ailleurs, il semblait y avoir plus que 1400 amateurs entassés dans les vétustes gradins.

Rouleau compresseur

Cette énergie a semblé fouetter les Patriotes et intimider les visiteurs, qui débarquaient en Mauricie sans leur gardien étoile Jacob Gervais-Chouinard. Le pauvre Joe Fleschler a d'ailleurs mal paru sur les deux filets marqués par les Trifluviens en première période, ceux de Jérémy Beaudry et Asselin. Le ton était donné.

«Nous n'avons jamais perdu le momentum au cours de ce match», relatait Asselin au terme de cette folle soirée. «Jacob c'est mon bon ami, je sais qu'il excelle cette saison, alors c'est certain que ça nous a donné confiance.»

«Gagner de manière aussi décisive contre McGill, c'est une première pour moi et j'espère que ce ne sera pas la dernière! On ressemblait à un rouleau compresseur ce soir», souriait celui qui a ajouté deux filets en troisième, ses 22e et 23e de l'année.

Décevants Redmen

Les gens quittent rarement l'aréna avec la mine basse après avoir assisté à une domination de leurs favoris. Qu'à cela ne tienne, on aurait pu s'attendre à une meilleure opposition des Redmen.

Meilleur pointeur au Canada, le petit défenseur Samuel Labrecque a été très peu visible. Son coéquipier à la ligne bleue, Dominic Talbot-Tassi, s'est quant à lui retrouvé au banc des pénalités pour la première fois de l'année.

Les Patriotes ont d'ailleurs enfilé deux buts en cinq occasions avec un homme en plus, tandis que McGill a dû se contenter d'un faible rendement de 1 en 5. Ce sont désormais les hockeyeurs de l'UQTR qui misent sur le meilleur jeu de puissance au pays (30,5% contre 29,9%).

«Nous avons été mauvais en terme d'exécution», bougonnait l'entraîneur des Redmen Kelly Nobes. «Nous sommes affectés par les blessures, mais ce n'est pas une excuse.»

Ça joue dur

Dans l'autre vestiaire, Marc-Étienne Hubert avait bien meilleure mine, même s'il n'a pas apprécié voir son gardien Sébastien Auger se faire charger à plusieurs reprises par les Redmen.

«J'ai avisé les officiels, mon capitaine [Martin Lefebvre] aussi. Mais sinon, ç'a été une très belle soirée. Je suis fier du travail des gars en désavantage numérique, on a travaillé beaucoup là-dessus à l'entraînement.»

Outre Asselin, Tommy Giroux a réussi un doublé. Pierre-Olivier Morin a cumulé trois passes et Félix Plouffe deux. 

Le premier filet de Giroux a semé la controverse dans le camp des Redmen puisque le filet a été déplacé sur la séquence, mais les officiels ont finalement accordé le but.

«Nous avions deux des meilleurs arbitres de la LHJMQ [Jonathan Alarie et Olivier Gouin] alors je pense que c'était la bonne décision à prendre», soumettait Hubert. Ce but a d'ailleurs fait très mal aux Redmen.

Soir de retrouvailles

En l'absence du substitut Charles-Étienne Martin, c'est Jimmy Appleby qui secondait Sébastien Auger dans le camp des Patriotes. 

L'ancien cerbère des Estacades était de retour dans le hockey organisé, lui qui a pris sa retraite à 19 ans.

Son vis-à-vis, Sean Kelly, épaulait quant à lui Fleschler. Kelly est aussi originaire de Trois-Rivières. Il a joué avec Appleby dans les rangs pee-wee et bantam.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer