L'avocat des Herrera confiant

Javier Herrera... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Javier Herrera

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Javier Herrera a officiellement porté, dimanche, sa cause devant la cour d'appel de la Commission de l'immigration et du statut de réfugié du Canada.

Le joueur des Aigles, sa femme ainsi que leurs deux enfants seront représentés par Me Éric Taillefer, un avocat de Montréal. Ce dernier a été contacté par Bob McDuff, l'ancien directeur général de la formation qui accompagne la famille vénézuélienne depuis leur arrivée au Canada en octobre.

Selon McDuff, la première rencontre avec Me Taillefer a été encourageante. «Il a regardé le dossier et ne comprends toujours pas la décision du juge. Un comité fera la révision du cas de la famille Herrera et nous sommes très confiants que la décision soit renversée», mentionne McDuff.

Me Taillefer a maintenant deux semaines pour présenter le dossier de demande de résidence permanente, mais il serait étonnant qu'une réponse soit livrée d'ici le printemps. «Ça peut aller à six, sept ou huit mois selon ce qu'il nous a dit», avance McDuff.

Herrera ne devrait pas avoir à se représenter devant le comité à Montréal.

Par ailleurs, la famille Herrera a rencontré le député fédéral de Trois-Rivières, Robert Aubin, qui leur a assuré sa pleine collaboration si jamais la réponse de l'appel devait être négative.

Il pourrait alors joindre la ministre de la Justice.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer