International Snocross: un déménagement heureux

Un record de 176 pilotes ont pris part... (Olivier Croteau)

Agrandir

Un record de 176 pilotes ont pris part à l'International Snocross qui, pour la première fois, était présenté à Saint-Alexis-des-Monts.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après avoir quitté Louiseville l'été dernier, les organisateurs de l'International Snocross étaient en droit de se demander s'ils allaient connaître du succès dans leur nouveau nid à Saint-Alexis-des-Monts. Malgré une foule un peu plus maigre, ils se frottaient les mains d'avoir déménagé l'événement à l'autre bout de la route 149.

«Ç'a très bien été pour une première fois à Saint-Alexis. Je suis bien content. La météo a été de notre bord et j'ai été encouragé par la collaboration avec la municipalité, le Festival de la truite mouchetée et le club de motoneige», s'est réjoui le promoteur Jérôme Gerber.

Après cinq hivers passés à Louiseville, Gerber s'attendait à ce que les foules soient un peu moins nombreuses. Il se console toutefois en constatant que le nombre de motoneiges aperçues dans le stationnement du site a été six fois plus important qu'à Louiseville. Un signe que le mot s'est passé au sein des amateurs.

«On s'y attendait avec cette relocalisation. Mais j'ai un bon sentiment quant au public qui était présent et ça devrait se parler. Les avis que j'ai reçus étaient formidables quant au site», a dit le promoteur, qui estime toutefois que son bilan financier sera écrit à l'encre rouge.

Situé en plein milieu du village, la piste de snocross a livré la marchandise lors des différentes épreuves disputées de vendredi à dimanche. Pourtant, les organisateurs craignaient le pire quelques jours avant l'événement, puisque, pour une rare occasion dans les dernières années, la neige n'était pas au rendez-vous. Avec l'aide des équipements municipaux, il a fallu gratter à travers tout le village afin de bâtir la piste et ses multiples sauts.

«Lorsqu'il a mouillé, le parcours a baissé de plus de moitié. Il fallait l'aider avec notre propre équipement, parce que s'il avait dû annuler l'événement deux semaines avant, ce n'est pas bon pour personne», soulignait le maire Michel Bourassa, qui était plus qu'heureux de cette première édition d'une entente de trois ans.

«C'est un succès. La population a été très impressionnée par le site. C'est un sport extrême qui gagne à être connu. Les amateurs vont se donner le mot pour l'an prochain.»

Le premier magistrat disait d'ailleurs avoir reçu plusieurs commentaires positifs de la part des aubergistes de la région. Gerber espère lier des ententes de partenariat avec les différents sites d'attractions touristiques afin de créer un événement qui connaîtra un franc succès l'an prochain. Saint-Alexis-des-Monts s'avère être un important carrefour pour les motoneigistes.

Victime de son succès

Si l'événement devra se faire connaître de nouveau au sein de la population, il n'a pas eu à le faire au sein des pilotes, puisque 176 ont pris part à l'événement, un record. Les organisateurs ont même dû annuler l'épreuve de motoneiges anciennes dimanche, faute de temps disponible à l'horaire.

La catégorie reine de la fin de semaine, le Championnat canadien de snocross, a été l'affaire de Dex Savage, un pilote de Chibougamau qui est venu faire la barbe aux Américains, Canadiens et Ontariens qui espéraient l'emporter dimanche. 

L'Ontarien Iain Hayden a pris la deuxième place alors que le Norvégien Stale Eggen a terminé troisième lors de la deuxième épreuve de la fin de semaine. La veille, lors de ce programme double, c'est Hayden qui l'avait emporté devant Colby Crapo.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer