«L'important, c'est d'être meilleurs»

Michel Therrien et le Canadien tenteront de freiner... (La Presse)

Agrandir

Michel Therrien et le Canadien tenteront de freiner leur séquence de cinq défaites, samedi en rendant visite aux Maple Leafs à Toronto.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Lamarche
La Presse Canadienne
Montréal

Émotif, transparent et limpide après la défaite de ses joueurs trois jours plus tôt, Michel Therrien avait retrouvé son assurance habituelle lors de ses retrouvailles avec les médias, vendredi midi. Au point où les journalistes ont eu droit à des réponses répétitives qui, parfois, passaient même du coq à l'âne.

Quatre mots sont continuellement ressortis de son point de presse au Complexe Bell, et ce n'étaient pas Carey Price et sécurité d'emploi. Bien que le nom du célèbre gardien ait été mentionné une fois.

Visiblement plus détendu que mardi soir - peut-être la conséquence du vote de confiance qu'il avait reçu de son directeur général 24 heures plus tôt - l'entraîneur-chef du Tricolore a maintes fois parlé d'exécution et de lectures de jeu, que ce soit à forces égales ou lors d'avantages numériques.

«Nous avons un groupe qui veut réussir, nous voulons gagner des matchs. Nous tentons de trouver des solutions, et pour moi ça demeure souvent une question d'exécution, a affirmé Therrien à la veille du duel contre les Maple Leafs de Toronto au Centre Air Canada.

«Nous ne pouvons nous concentrer sur le passé, a-t-il ensuite mentionné. Nous pouvons apprendre du passé, mais l'important pour nous tous, c'est de nous assurer d'être meilleurs lors du prochain match.»

Therrien a aussi fait allusion au facteur chance, qui manque à son équipe, selon lui, depuis le début de son interminable glissade.

«Ce que j'aime, c'est que nous avons nos chances de marquer. Nous travaillons fort. Nous provoquons des revirements par notre éthique de travail. Et lorsque nous avons des chances de marquer, il faut capitaliser. Ça prend des breaks aussi, ce que nous n'avons pas présentement. Quand les breaks vont arriver, ça va donner une certaine confiance à ce groupe.

«Dans la situation que nous vivons présentement, il faut une meilleure exécution, une meilleure lecture, a repris Therrien. Ces petites choses vont faire que nous allons pouvoir avancer offensivement.»

Si le Canadien continue d'éprouver de la difficulté à trouver le fond du filet, Therrien a toutefois soulevé un autre détail qu'il considère positif.

«Lorsque nous avons commencé la saison, nous voulions être meilleurs au chapitre de la possession de la rondelle, et c'est un aspect que nous avons grandement amélioré. Nous sommes passés de la 23e position l'an dernier à la quatrième place cette année. Nous sommes tous conscients que la possession de la rondelle est un élément important, et nous y avons porté beaucoup d'attention. Il faut continuer en ce sens.»

Leadership

Évidemment, Therrien ne pouvait éviter les questions sur la sortie de Marc Bergevin, la veille. Il a affirmé que son directeur général avait fait preuve de leadership avant de s'attarder sur la communication qui existe entre les deux hommes.

«Nous travaillons beaucoup ensemble, sur l'évaluation des joueurs, et sur beaucoup de facteurs. Je suis très au courant de ce qui se passe à travers la ligue à cause de la communication qui existe avec Marc.»

Mais soudainement, sans même qu'une autre question ne lui soit posée, Therrien est allé dans une autre direction et a rappelé la réalité fondamentale qui attend son équipe d'ici le prochain mois.

«Pour nous, pas seulement chez les joueurs et pas seulement parmi la direction et les entraîneurs, l'important, c'est d'être meilleurs. Et il faut trouver une manière de gagner sans Carey Price. C'est aussi simple que cela.»

Dans un autre ordre d'idées, le Canadien comptait huit défenseurs en uniforme à la séance d'entraînement de vendredi, puisque Tom Gilbert et Nathan Beaulieu étaient de la partie.

Tout indique, donc, que Beaulieu sera du match de samedi, mais c'est moins sûr dans le cas de Gilbert. Ce dernier, qui s'est entraîné avec Greg Pateryn, ne pouvait préciser s'il serait en mesure d'affronter les Maple Leafs.

Enfin, Therrien a confirmé que Mike Condon protégera le filet du Canadien, samedi.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer