Les Patriotes reçoivent les Stingers à Drummondville

Marc-Étienne Hubert... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Marc-Étienne Hubert

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

Deux vieux rivaux vont croiser le fer dans un environnement inhabituel, mercredi soir, alors que les Patriotes de l'UQTR recevront la visite des Stingers de Concordia au Centre Marcel-Dionne de Drummondville.

Pour l'entraîneur Marc-Étienne Hubert, dont l'équipe revient d'un voyage parfait en sol ontarien le week-end dernier, l'occasion est belle de promouvoir le niveau de jeu du hockey universitaire.

«C'est un beau projet pour tout le monde, tant pour les Stingers que les Patriotes. Ça permet d'épauler l'université avec l'ouverture du nouveau campus à Drummondville, tout en faisant la promotion de notre produit, en collaboration avec les Voltigeurs et la LHJMQ. C'était un bon contexte pour créer un beau happening.»

Outre la bâtisse qui sera différente, l'enjeu demeurera néanmoins bien commun pour les Patriotes face à une formation coincée en milieu de peloton du circuit universitaire ontarien: deux précieux points au classement.

Lors du seul affrontement entre les deux équipes, les Trifluviens avaient savouré la victoire en deuxième prolongation, grâce à un but de Tommy Giroux.

«Les Stingers ont une bonne équipe. Ils viennent d'ailleurs de battre Queen's. Ils sont certainement capables de nous battre. Ils l'avaient prouvé l'an passé en venant gagner chez nous (8-5, le 21 janvier). De toute façon, il n'y a aucun match facile dans cette ligue. Chaque match a sa saveur», mentionne l'entraîneur qui devra toutefois se passer des services d'Anthony Verret pour les trois prochaines semaines, au moins, blessé au bas du corps.

Nez à nez avec McGill

En pleine lutte pour le premier rang, les Patriotes ont reçu un petit coup de main des Ravens de Carleton qui sont venus à bout des Redmen de McGill, samedi dernier. Trifluviens et Montréalais se retrouvent donc à égalité au sommet, avec des dossiers identiques (18-3-1).

Avec six matchs à disputer en saison régulière, le duel du 27 janvier au Colisée entre l'UQTR et McGill sera assurément déterminant. «On vient de connaître un gros week-end. C'était important qu'on revienne avec quatre points en banque. On a démontré beaucoup de caractère et une détermination exemplaire.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer