Patinage artistique: un enjeu de taille pour Roxanne Rheault

Roxanne Rheault... (Archives)

Agrandir

Roxanne Rheault

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Deux patineurs de la région sauteront sur la glace cette semaine à Halifax, dans le cadre des Championnats canadiens de patinage artistique, avec des objectifs complètement différents. Pendant que Roxanne Rheault tentera de conserver sa place sur l'équipe nationale senior, Gabriel St-Jean tentera simplement de se faire un nom à sa première année chez les juniors.

À sa première saison avec l'équipe canadienne, Rheault a connu des hauts et des bas. Après s'être distinguée à sa première compétition internationale, à Barrie au mois d'octobre où elle a terminé cinquième, la patineuse de Sainte-Anne-du-Sault a connu des ennuis lors du Défi Patinage Canada, à Edmonton en décembre, terminant en 11e place.

Si elle souhaite conserver son manteau de l'équipe nationale senior, elle devra se frayer un chemin parmi les cinq premières patineuses. L'an dernier, elle avait bouclé la compétition au quatrième rang.

«Je vise un programme court clean (parfait). J'ai déjà réussi cette année, dont à Barrie en compétition internationale, dans une situation stressante. Et comme autre objectif, j'aimerais atteindre la barre des 100 points pour programme libre, ce que j'ai réussi une fois cet été en compétition», mentionne l'athlète de 20 ans qui s'entraîne sous la gouverne d'Annie Barabé.

Le plus gros défi pour Rheault face aux meilleures patineuses au pays sera assurément entre ses deux oreilles. Comme sa plus récente compétition s'est terminée sur une note amère, elle devra réussir à faire le vide avant de sauter sur la patinoire.

«L'aspect mental va être très important. Je dois mettre de côté ce qui s'est passé à Edmonton, j'étais très déçue de moi. Je sais que si je patine comme j'en suis capable, je vais terminer dans le top-5», mentionne celle qui sera en action vendredi et samedi au Scotia Bank Centre.

Gabriel St-Jean... (Patinage Canada) - image 2.0

Agrandir

Gabriel St-Jean

Patinage Canada

Nouveau défi pour St-Jean

De son côté, Gabriel St-Jean ne s'attend pas à la même ivresse que l'an dernier aux Championnats canadiens alors qu'il avait surpris les observateurs et décroché la médaille d'or chez les novices.

Le patineur originaire de Shawinigan (Grand-Mère), qui s'entraîne avec Benoit Marcotte à Sainte-Julie, souligne que la marge de manoeuvre est beaucoup plus mince chez les juniors. «Quand tu es novice, tu peux tomber pendant un saut et quand même recevoir des points. Chez les juniors, tu dois atterrir tes sauts. Sinon, ça ne pardonne pas. C'est d'ailleurs ce que je dois travailler le plus, ma constance.»

Nouveau calibre rime souvent avec nouvelles manoeuvres, et c'est ce que tentera St-Jean, question de gonfler la récolte de points contre des rivaux plus expérimentés. À Halifax, le porte-couleurs du club Ook-Pic de Grand-Mère tentera un triple lutz pour la première fois en compétition. «Je dois absolument atterrir de nouveaux sauts. Si je réussis, ça va être très payant», souligne le patineur de 15 ans qui a pris le sixième rang au Défi Patinage Canada.

À la lumière de cette performance à Edmonton, il croit d'ailleurs pouvoir percer le top-5 national cette semaine en Nouvelle-Écosse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer