Jade Custeau se couvre d'or

Jade Custeau... (Courtoisie)

Agrandir

Jade Custeau

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Confrontée à certaines des meilleures athlètes de 18 ans et moins de la côte est américaine, Jade Custeau n'a pas paru trop intimidée samedi. Dans le cadre de la 47e édition du Dartmouth Relays, importante compétition en salle se tenant aux États-Unis, la jeune coureuse du club d'athlétisme Énergie a remporté l'épreuve du 800m, elle qui n'a que 14 ans!

L'événement réunissait pourtant une partie de l'élite de la discipline dans la catégorie «high school». Déjà championne canadienne et détentrice du record québécois du 1500m steeple chase, la Trifluvienne a bouclé le 800m intérieur en 2min19,41sec. Sa comparse et amie au club Énergie Jade Bérubé a, de son côté, effectué son travail de lièvre à la perfection (coureuse chargée de favoriser la performance d'une autre concurrente en prenant l'avance au début de la course).

Bérubé a finalement cédé sa place en tête après 200m. Elle a pris le sixième rang, une dizaine de secondes derrière Custeau, qui s'est imposée par plus de trois secondes sur sa plus proche poursuivante.

«Elle ne voulait que la victoire, rien de moins», souriait son entraîneur Michel St-Pierre, visiblement ému par cette performance de Custeau. «Elle a fait écarquiller bien des yeux et voulait absolument battre le record québécois de la distance.»

Celui-ci appartient à Tracy Holmgren et a été établi à Montréal en 1980 (2:17,60). Dimanche, après avoir savouré sa médaille d'or de la veille, Jade Custeau est passé à un cheveu de surpasser ce fameux record qui persiste depuis plus de 35 ans.

Lors du 800m - cette fois dans la classe ouverte -, la petite bombe du club Énergie a arrêté le chrono à 18 centièmes de la marque de Holmgren (2:17,78). Quatrième, elle a loupé le podium par trois centièmes. «On espère qu'elle pourra battre le record provincial dans un mois, à Boston, au St. Valentine's Invitational. Elle est tout près d'y parvenir, c'est un exploit hors du commun!»

William Gagnon et Marie-Frédérique Poulin, ces derniers du... (Courtoisie) - image 2.0

Agrandir

William Gagnon et Marie-Frédérique Poulin, ces derniers du club Zénix, sont également montés sur le podium à Hanover.

Courtoisie

Le Zénix aussi

Plusieurs membres du Zénix prenaient aussi part au rendez-vous, présenté au Dartmouth College de Hanover, au New Hampshire. William Gagnon (argent), Marie-Frédérique Poulin (bronze) et l'équipe féminine du relais 4X400m (bronze) ont fait honneur à leur club.

Au 300m, Gagnon se retrouvait en compétition avec une centaine de coureurs. Ça ne l'a pas empêché de prendre le deuxième échelon, à trois centièmes du vainqueur grâce à un temps de 35,49 secondes.

«Il avait sa forme de l'été dernier, témoignait avec fierté l'entraîneur du Zénix Pierre Thibodeau. C'est dommage car il aurait pu réaliser un doublé en gagnant une autre médaille au 600m. Malheureusement, ça jouait du coude et il a chuté. Sans cet incident, il finissait sans doute dans le top 3.»

Quant à Poulin, elle devait se frotter à un peloton composé d'excellentes adversaires au toujours très populaire 400m. La Mauricienne a pris le troisième échelon (59,21 secondes).

Elle a ajouté un autre podium à sa récolte avec ses coéquipières Roseline Tardif, Marianne Houle et Rosalie Boisclair. Trente-quatre clubs ou écoles étaient inscrits à ce relais.

Parmi les autres résultats dignes de mention, Tardif a terminé septième au 600m, Houle a pris le 13e rang du 1000m et Éliott Héroux a pris le 36e échelon du 1000m masculin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer