Enfin l'éclosion pour Keven Veilleux?

Avant la rencontre de vendredi soir à Jonquière,... (Olivier Croteau)

Agrandir

Avant la rencontre de vendredi soir à Jonquière, Keven Veilleux avait marqué trois buts et ajouté cinq passes en trois sorties.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Certains craignaient une éthique de travail déficiente, d'autres croyaient qu'il ne parviendrait pas à créer de chimie avec les autres joueurs d'impact de l'équipe. Après un premier mois peu convaincant au cours duquel il n'a amassé que deux passes en huit joutes, Keven Veilleux semble avoir enfin trouvé ses repères avec le Blizzard de Trois-Rivières.

En trois matchs depuis le 26 décembre, l'attaquant format géant originaire de la Beauce a récolté huit points, dont un tour du chapeau dans une victoire contre les River Kings de Cornwall. Flanqué de Jonathan Bellemare et Thomas Beauregard, l'ancien choix de deuxième ronde des Penguins de Pittsburgh est en mesure de suivre la cadence.

«Il a un bon gabarit et de bonnes mains. À partir de là, s'il le veut vraiment, il peut connaître du succès dans la LNAH», prétend l'entraîneur-chef Alain Côté, qui a passé beaucoup de temps avec son nouveau protégé à l'entraînement ces dernières semaines.

«On sait tous par où il est passé. Ce n'est pas toujours évident pour un ancien choix de la LNH d'atterrir dans notre ligue. Ce n'est pas quelque chose de grandiose. Si on ajoute à cela son accident de la saison passée, ça fait beaucoup de frustrations à gérer. Mais il s'est pris en main et on constate les résultats aujourd'hui.»

Si les critiques ont parfois été acerbes à l'endroit de Veilleux à ses débuts à Trois-Rivières, il faut dire qu'il n'avait pas vu d'action entre le 31 octobre et le 20 novembre, dates de la fin de son association avec l'Assurancia de Thetford Mines et de ses débuts dans l'uniforme du Blizzard.

«Je me cherchais au début, c'était frustrant et difficile», se souvient le principal intéressé, dont la confiance a été ébranlée à un certain moment.

«Mais Alain a décidé de continuer à m'utiliser et ç'a fini par payer. Je ne regrette rien aujourd'hui et je suis heureux de jouer pour lui et le Blizzard.»

Au cours de cette récente séquence de succès, Veilleux a affronté les River Kings à deux reprises. Face à la pire équipe du circuit Godin, l'attaquant a engrangé sept points. Son prochain objectif consiste à remplir le filet à un rythme semblable, mais face aux formations de pointe de la ligue.

Veilleux et le Blizzard reçoivent samedi soir les Éperviers de Sorel-Tracy. Il s'agira du premier match à Trois-Rivières pour le nouvel entraîneur-chef de cette équipe, l'ancien des Dragons du Collège Laflèche Serge Forcier.

Il s'agira aussi du premier match du Blizzard au vieux Colisée depuis le 27 décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer