Les Diablos s'invitent parmi la crème

Les Diablos sont maintenant répertoriées au troisième rang... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Les Diablos sont maintenant répertoriées au troisième rang national par l'Association canadienne du sport collégial.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Après avoir passé les Fêtes au premier rang du Réseau du sport étudiant du Québec en basketball féminin division 1, les Diablos du Cégep de Trois-Rivières ont reçu une autre agréable source de motivation pour amorcer la nouvelle année. L'Association canadienne du sport collégial les place désormais en troisième position du top 15 national.

Sur le relevé précédent, publié avant la dernière semaine d'activité du RSEQ à la mi-décembre, les Trifluviennes pointaient en 10e place. Il s'agit donc d'une progression fort appréciable pour une formation qui ne cesse de surprendre depuis cet automne. 

«C'est motivant pour tout le monde. C'est une réalité complètement nouvelle pour nous, de se retrouver à ce rang. Ça donne tout un boost aux filles qui sont récompensées pour les sacrifices qu'elles font pour l'équipe. Elles ont amené le programme à un niveau où il n'est jamais allé. C'est difficile de ne pas être excités de ça», s'emballe l'entraîneur Faisal Docter.

Perchées au premier rang provincial grâce à un dossier de 8-1 à la mi-saison, les Diablos doivent maintenant être considérées comme une des équipes à battre au sein du RSEQ. Elles devancent dans le top 15 les Dynamiques du Cégep Sainte-Foy (5e), les Nomades du Collège Montmorency (10e) et l'Arsenal du Collège préuniversitaire Nouvelles-Frontières (11e).

«Est-ce qu'il y a une certaine pression qui vient avec ce classement? Oui et non. Montmorency sont encore les championnes canadiennes en titre et c'est la seule équipe contre qui on a perdu. L'objectif demeure surtout de bien se positionner pour les séries», relativise l'entraîneur.

Trois signatures

En plus des succès collectifs, trois joueuses des Diablos ont profité des dernières semaines pour préparer la suite de leur carrière à compter de l'an prochain. Ainsi, Alexe Dufresne s'est engagée envers les Citadins de l'Université du Québec à Montréal, Koralie Melançon a choisi de poursuivre sa route avec le Rouge et Or de l'Université Laval tandis qu'Amélie Hachey enfilera l'uniforme des Gee Gees d'Ottawa. Cette dernière entente était assez particulière pour Faisal Docter puisqu'il s'agit de son alma mater.

«Je suis fier pour ces trois filles, mais c'est certain que c'est très spécial pour moi de voir Amélie s'en aller avec Ottawa. C'est la première joueuse que je dirige qui va évoluer avec l'université où j'ai moi-même joué.»

Ces trois signatures s'ajoutent donc à celle de Carrie-Ann Auger qui déménagera aux États-Unis dans deux ans pour défendre les couleurs des Catamounts de l'Université du Vermont.

Après une pause de trois semaines, les Diablos reprendront l'action avec un tournoi préparatoire ce week-end au Collège Dawson. Pour l'occasion, elles se mesureront dès vendredi à trois programmes collégiaux de l'Ontario. Leur prochain match de saison régulière est prévu le 15 janvier alors que Montmorency sera de passage au Cégep de Trois-Rivières.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer