L'ex-Estacades Samuel Blier s'amène chez les Cataractes

Samuel Blier... (Le Quotidien)

Agrandir

Samuel Blier

Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Martin Mondou ne dérougit pas! Lundi après-midi, il a bouclé une autre transaction, se payant cette fois les services de Samuel Blier. En retour de l'ex-Estacades, le directeur-gérant des Cataractes a offert un choix de quatrième ronde en 2016 aux Saguenéens.

«On ajoute un compétiteur! À la fin des séries l'an dernier, on a fait le constat que ça nous en prenait plus à l'intérieur de l'équipe. Blier vient nous donner un coup de main à ce niveau. C'est un joueur dédié. Un gars que l'on aimait beaucoup dans le midget AAA. On pense qu'il peut profiter d'un nouveau départ chez nous», livre Mondou.

Originaire de Plessisville, Blier a amassé 45 points en 67 rencontres sous les ordres de Frédéric Lavoie chez les Estacades. Ralenti par les blessures dans la LHJMQ, il n'a toutefois pas été en mesure de produire au même rythme. En 84 matchs avec les Saguenéens, il a dû se contenter de 16 points. «Sa contribution ne se limite pas à sa production offensive, loin de là. C'est un gars qui fait les petites choses qui plaisent aux entraîneurs, qui peut remplir avec succès des missions défensives notamment. On avait un trou en désavantage numérique à combler avec le départ de James Phelan, c'est le style de joueur qui peut faire ça.»

Surpris par la transaction, Blier n'a pas mis de temps à apprécier ce changement de décor. «Je me rapproche de la maison. Et je me joins à une excellente équipe. C'est excitant», sourit l'athlète de 18 ans, qui n'a pas besoin d'un dessin pour comprendre pourquoi les Cataractes l'ont sorti du Saguenay. «Il y a beaucoup de talent dans l'équipe, je me doute bien que je vais jouer sur un troisième ou un quatrième trio. C'est le rôle que je jouais à Chicoutimi, et je l'ai toujours fait avec fierté.»

«Il y a plusieurs rôles au sein d'une équipe, tout le monde doit faire sa part si on veut gagner.»

Blier ne sera pas en uniforme mardi soir à Sherbrooke pour y affronter le Phoenix, mais il y rencontrera ses nouveaux coéquipiers.

Il disputera vraisemblablement un premier match avec sa nouvelle formation vendredi soir face aux Voltigeurs de Drummondville. «J'ai joué avec quelques gars dans l'équipe par le passé comme Brandon Gignac et Anthony Beauvillier (au Défi mondial des moins de 17 ans). Je ne crois pas avoir trop de problèmes à m'intégrer.»

Brandon Gignac... (Olivier Croteau) - image 2.0

Agrandir

Brandon Gignac

Olivier Croteau

Gignac deuxième étoile de la semaine

Par ailleurs, l'attaquant Brandon Gignac a été nommé la deuxième étoile de la dernière semaine dans la LHJMQ grâce à une récolte de dix points - quatre buts et six passes - en quatre matchs. «La tourtière de Noël a été bénéfique», rigolait le jeune homme de 18 ans dimanche, quelques minutes après avoir été choisi la première étoile du match dans la victoire face aux Saguenéens. Curieusement, Gignac est plus productif lorsque Beauvillier n'est pas dans la formation, ce qu'il a du mal à expliquer. Il espère évidemment garder le même rythme quand son capitaine rentrera au bercail. «Je préfère quand Anthony est là, nous sommes évidemment une meilleure équipe avec lui. Pour moi par contre, je ressens un peu plus de pression quand je dois jouer derrière un aussi bon joueur. Ça ne devrait pourtant rien changer... Je vais essayer de garder le même jeu cette fois à son retour!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer