Beauvillier: «Je suis incapable d'expliquer»

Anthony Beauvillier tente de s'accrocher au positif de... (La Presse Canadienne)

Agrandir

Anthony Beauvillier tente de s'accrocher au positif de cette expérience au championnat du monde junior.

La Presse Canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Anthony Beauvillier est rentré au Québec lundi en fin de journée, quelque 48 heures après l'échec du Canada en quarts de finale du championnat du monde junior. Cette sortie abrupte de la formation nationale sera indigeste pendant encore plusieurs semaines pour tous ceux qui ont participé à cette déconfiture. Beauvillier a rêvé toute sa vie d'endosser l'unifolié lors de cette prestigieuse compétition mais évidemment, la fin du scénario était différente dans son imaginaire!

«C'est une grande déception. Une énorme déception. C'est dur à croire. Je m'attendais à revenir le 6 janvier, pas le 4 janvier», lance le capitaine des Cataractes. «J'ai quand même réalisé un rêve d'enfance. Jouer dans un tournoi comme celui-là, c'est spécial! Mais ce n'est pas ce que j'espérais comme dénouement.»

Un seul gain en temps réglementaire pour le Canada à ce championnat, c'est une feuille de route qui va marquer à jamais le parcours de l'entraîneur-chef Dave Lowry. À l'externe, le rendement des gardiens et l'indiscipline sont souvent pointés du doigt pour expliquer ce rendement insipide. De l'intérieur, Beauvillier n'arrive pas à mettre le doigt sur le bobo. «On m'a posé la question une couple de fois ces derniers jours! La vérité, c'est que je suis incapable d'expliquer ce qui s'est passé. On a peut-être manqué de chimie sur les trios, ça nous a privés d'un peu de punch offensif. Mais dans la chambre, tout le monde s'entendait bien. »

Au plan personnel, le choix de première ronde des Islanders de New York a vécu quelque chose d'unique dans son cheminement en Finlande. Habitué d'être une vedette de son groupe, partout où il est passé, cette fois il a dû se contenter d'un rôle de valet. «Je pense leur avoir forcé la main au camp de sélection final, je ne pense pas que j'étais nécessairement dans les plans pour cette année. Lors des matchs préparatoires, j'ai eu du temps de glace de qualité mais plus le tournoi avançait, plus mon rôle diminuait. C'était nouveau pour moi, mais c'est le genre de choses que tu dois accepter dans un événement comme celui-là. Nous sommes tous des joueurs de premier et deuxième trios, ça prenait des gars pour prendre les autres responsabilités... Cette expérience me sera utile, même si ça n'a pas été facile. Si je joue dans la LNH, c'est un rôle comme celui-là qui va m'attendre au début», prévoit l'athlète de 18 ans.

Du repos

Beauvillier avait beau être à l'autre bout de la planète, il a bien sûr suivi la période des transactions de la LHJMQ. Il salue le travail de son directeur-gérant Martin Mondou, qui a greffé six nouveaux éléments à sa formation. «On avait une bonne équipe, on a maintenant toute une machine de hockey! Je pense qu'on peut maintenant se battre pour la Coupe du Président», lance Beauvillier, qui a fait un brin de causette avec Dmytro Timashov au championnat du monde junior. Ce dernier, l'un des meilleurs éléments du tournoi mondial, passera aux Cataractes dès la fin du championnat, s'il accepte de lever sa clause de non-échange. «On s'est parlé un peu. Il m'a dit qu'il ne voulait pas trop en parler pour l'instant, mais il avait un beau sourire. Je suis pas mal sûr qu'il va accepter la transaction!», s'enthousiasmait Beauvillier.

Ce dernier rejoindra les Cataractes le 9 janvier. Initialement, son retour avait été programmé pour vendredi face aux Voltigeurs de Drummondville mais après une discussion entre Beauvillier et Martin Bernard, il a été convenu d'une période de repos un peu plus longue. «La décision est venue de nous deux. Ça fait un bout de temps que je n'ai pas vu ma famille, ces quelques jours vont me permettre de refaire le plein d'énergie», souligne-t-il.

Beauvillier et Timashov, devraient affronter les Olympiques à Gatineau le 14 janvier.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer