Le Blizzard arrache un point au Cool FM

Mikaël Bédard (19) et Nicolas Blanchard (18) ont... (Olivier Croteau)

Agrandir

Mikaël Bédard (19) et Nicolas Blanchard (18) ont uni leurs efforts pour donner la victoire au Cool FM en prolongation face au Blizzard, dimanche.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce l'a peut-être emporté 4-3 dimanche après-midi au Colisée face au Blizzard, mais il a laissé traîner un précieux point que les Trifluviens n'ont pas hésité à cueillir.

Tirant de l'arrière 3-2 en fin de match, le Blizzard a tout tenté en retirant le gardien Marco Cousineau. Une stratégie qui a porté ses fruits, puisque la pression offensive a forcé la défensive beauceronne à commettre un revirement dans sa propre zone, la rondelle se retrouvant sur la lame de Jonathan Bellemare. Le capitaine trifluvien n'a pas l'habitude de rater une telle opportunité et a envoyé les deux équipes en prolongation avec un tir que le gardien Pier-Olivier Pelletier n'a pas vu venir, lui qui n'avait pas été mis au fait du revirement.

La prolongation n'a toutefois pas été à l'avantage des hommes d'Alain Côté. Avec seulement 75 secondes d'écoulées, Mikaël Bédard a mis fin aux hostilités pour assurer la victoire aux protégés de Dean Lygitsakos.

Thomas Beauregard avait ouvert la marque pour le Blizzard alors que Marc-André Huot avait fait 2-2 en début de deuxième période en réussissant son 14e de la campagne. Dans le camp des visiteurs, Pierrick Martel, Francis Charette et Nicolas Blanchard ont fait bouger les cordages. Ce dernier, un ancien des Hurricanes de la Caroline, s'est aussi fait complice des troisième et quatrième de sa troupe.

«C'est un mauvais changement de ligne de notre côté qui leur a permis de gagner», a expliqué Côté après la rencontre, lui qui estimait que sa troupe aurait pu aisément se retrouver avec deux points plutôt qu'un seul au terme de ce match.

«Trois de leurs buts étaient chanceux et nous avons été victimes de mauvais rebonds. La rondelle roulait pour eux. Pelletier a fait de bons arrêts, tout comme Cousineau. Mais nous sommes allés chercher un gros point pour en récolter trois sur quatre cette fin de semaine. C'est certain que nous aurions aimé obtenir le point supplémentaire, mais on ne sort pas d'ici la tête basse», a souligné le pilote.

Keven Veilleux explose

La veille, le Blizzard l'avait emporté 4-3 face aux River Kings de Cornwall.

Cette rencontre face à la seule formation ontarienne de la LNAH aura été un grand soulagement pour Keven Veilleux. Après n'avoir amassé que deux points à ses huit premiers matchs, l'attaquant format géant du Blizzard en a récolté quatre contre les River Kings, dont un tour du chapeau, et en a ajouté un autre face au Cool FM. Côté note que Veilleux, qui n'était pas dans la meilleure des formes lors de son arrivée à Trois-Rivières, est en progression depuis les derniers matchs.

«Il est devenu le joueur qu'on voulait lors de l'échange. Il a même évolué avec Bellemare et Beauregard dimanche. Il retrouve ses aptitudes physiques. C'est positif. On sent qu'il a de l'intérêt et qu'il veut faire partie de l'équipe.»

La pression se faisait lourde sur Veilleux, qui n'arrivait pas à produire depuis son arrivée à Trois-Rivières. Pendant ce temps, Stéphane Boileau, contre qui il avait été échangé, a récolté 11 points avec l'Assurancia de Thetford Mines.

«Ce n'était pas facile pour Kevin, parce qu'il sentait énormément de pression, surtout que le ''Doc'' (Boileau) marquait en malade. C'est une tonne de brique qui est tombée de ses épaules.»

Avec sa performance de la fin de semaine, le Blizzard passera le jour de l'An au deuxième échelon du classement du circuit Godin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer