Blizzard: défaite, bagarre et échange

Marco Cousineau ne l'a pas eu facile face... (Le Quotidien)

Agrandir

Marco Cousineau ne l'a pas eu facile face aux Marquis. Il a cédé cinq fois sur 50 tirs, dont celui-ci de Benoit Gratton.

Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le Blizzard de Trois-Rivières a subi une défaite de 5-2 samedi soir face à la meilleure équipe de la Ligue nord-américaine de hockey, les Marquis de Jonquière. Avec quelques minutes à faire à la rencontre, les joueurs trifluviens ont eu maille à partir avec plusieurs partisans de l'équipe locale.

Le gardien Marc-Antoine Gélinas a été l'un de ceux impliqués dans cette bagarre, puisqu'un partisan qui tentait de s'en prendre à Mathieu Guertin a finalement jeté son dévolu sur le cerbère, l'agrippant par le chandail. Une empoignade entre quelques partisans et joueurs du Blizzard s'en est suivie, ainsi qu'une joute de mots de plusieurs minutes. Même le préposé à l'équipement de l'équipe, Raynald Beauregard, est venu au secours de son gardien, le tout sous une pluie de boissons alcoolisées. 

Le Blizzard n'aura pas eu à se défendre uniquement contre les partisans de Saguenay lors de ce match, ils ont dû le faire à plusieurs reprises face aux joueurs des Marquis, qui ont décoché 50 lancers sur la cage de Marco Cousineau. Pourtant, le tout s'était bien amorcé pour les hommes d'Alain Côté, qui ont marqué alors que la rencontre n'était vieille que de 80 secondes, l'oeuvre de Thomas Beauregard.

Les locaux ont toutefois répliqué avec quatre filets successifs. Benoit Gratton et Jean-Sébastien Bérubé, en deuxième, ont marqué les deux premiers buts des Marquis, alors que l'ancien du Blizzard Peter-James Corsi a enfilé les deux filets suivants. 

En milieu de troisième période, Hubert Poulin a réduit l'écart à 4-2 avec son troisième de la saison, mais Christrophe Lalonde a assuré la victoire aux Jonquiérois avec six minutes à faire à la partie.

Du renfort par la voie d'une transaction

Aux prises avec plusieurs blessures, le Blizzard a procédé à une transaction samedi soir avec les 3L de Rivière-du-Loup. Ils ont envoyé les droits de l'attaquant Alexandre Labonté de même qu'un choix de troisième ronde en retour du joueur de centre Tommy Castonguay ainsi que du gardien Louis Ménard. Le directeur général Sylvain Robert jubilait après avoir réussi ce marché.

À son avis, à lui seul, Castonguay, qui a inscrit 28 points en 29 matchs la saison dernière, a une valeur supérieure à Labonté, qui évolue en deuxième division française.

«Je ne suis pas certain que s'il était revenu de France, il aurait pu percer notre alignement. Castonguay est extrêmement rapide. Il a marqué de gros buts contre nous l'an passé. Il était en conflit avec son entraîneur, qui le laissait de côté. Il est donc très heureux de se présenter à Trois-Rivières», explique Robert.

En Louis Ménard, le Blizzard a été chercher un gardien qui a connu de grands moments dans le circuit Godin, remportant les séries éliminatoires à deux occasions, mais qui a été relégué aux oubliettes à Rivière-du-Loup.

«Si jamais il y a blessure à Cousineau et que je magasine, le prix sera extrêmement élevé. Je préférais bouger pendant que tout va bien. Je ne me voyais pas rentrer en séries avec peu de profondeur dans les buts et que les autres équipes chargent Cousineau pour changer l'allure de la série», a conclu le directeur général.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer