Le Blizzard blanchit les River Kings

Marco Cousineau a repoussé 41 rondelles pour signer... (Stéphane Lessard)

Agrandir

Marco Cousineau a repoussé 41 rondelles pour signer son premier jeu blanc de la saison.

Stéphane Lessard

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Il n'y avait que trois minutes d'écoulées à la première période lorsque Chris Cloutier a donné une avance de 1-0 au Blizzard face aux River Kings de Cornwall, vendredi au Colisée. C'était le début d'une longue soirée pour les visiteurs, qui n'ont jamais été dans le coup dans une défaite de 6-0.

Ce n'est pas que les River Kings ont mal joué, particulièrement en offensive, mais en zone défensive, ils ont laissé les Tifluviens manoeuvrer à leur guise. Pour les hommes d'Alain Côté, il semblait y avoir une autoroute pour se rendre au filet adverse, une autoroute ontarienne de toute évidence puisqu'ils n'ont même pas été ralentis par les nids de poule.

C'est de cette manière que Thomas Beauregard, en avantage numérique, et Patrick Lapostolle ont inscrit les deuxième et troisième des locaux, en deuxième période. Puis, Marc-André Huot, pourtant à genou dans l'enclave, a battu le gardien Charles Lavigne, qui s'est fait indiquer la direction des douches.

Son remplaçant Pete Karvouniaris n'a pas pu faire mieux. Lapostolle et Beauregard ont enfilé leur deuxième but du match avant la fin du second engagement, encore une fois en profitant de tout l'espace nécessaire pour s'approcher de l'enclave et y aller d'un lancer.

Malgré la défaite sans équivoque au tableau, Bob Desjardins n'a pas voulu lancer la pierre à sa nouvelle troupe, lui qui en était à son premier match derrière le banc de l'équipe. «Il me manque trois défenseurs de mon top-4, qui sont à la maison avec les pieds sur le pouf parce qu'ils sont blessés. Dans ces conditions, je ne connais pas d'équipe qui n'en souffrirait pas. En offensive, nous n'avons pas mal joué, nous avons 41 tirs, mais Marco Cousineau était dans sa zone ce soir.»

Dans le camp adverse, le discours était complètement à l'opposé. Malgré la victoire de sa bande, Alain Côté n'était pas satisfait de l'effort déployé par ses hommes.

«Je n'ai pas aimé la partie, surtout la troisième période. Nous n'avons joué qu'en deuxième période, même si nous menions 1-0 après le premier engagement. On a donné deux échappées sur un avantage numérique. Lorsque nos joueurs d'énergie s'endorment, toute l'équipe tombe à plat.»

Cousineau l'aura mérité son premier blanchissage de la saison. Il s'est dressé au dernier tiers temps alors que ses coéquipiers y allaient de revirement en revirement. Il s'agissait d'une sixième victoire pour le portier du Blizzard en sept matchs.

«Il faut être honnête, mes statistiques sont moins bonnes cette année, mais je commence à prendre le beat. En début de saison, je n'étais pas au meilleur de ma forme, mais dans ma carrière, ç'a toujours été comme ça.»

Poulin demande qu'on lui coupe un doigt

Si le dur à cuire Chris Cloutier a marqué lors du match de vendredi, Hubert Poulin a lui aussi retenu l'attention par son calme. Alors que Curtis Tidball le ruait de coups, le Beauceron a gardé son sang-froid et n'a pas jeté les gants. Les deux hommes ont été pénalisés, mais les officiels se sont ravisés et ont permis à Poulin de retraiter au banc, avec raison puisqu'il n'avait rien fait de répréhensible. Le Blizzard a profité de l'avantage numérique qui s'en est suivi pour marquer son troisième du match.

Questionné à savoir pourquoi son homme fort avait décidé de ne pas livrer le combat, Côté y est allé d'une explication très simple, avec photo à l'appui. Poulin souffre d'une sévère fracture du majeur, à un point tel qu'il a demandé au médecin de lui amputer le doigt afin de lui permettre de faire son boulot. Le docteur a toutefois refusé.

Le Blizzard reprendra le collier samedi soir, un lourd défi puisqu'il affrontera la meilleure équipe du circuit, les Marquis de Jonquière.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer