Ronald Lavertu donne l'heure juste

Ronald Lavertu va au fond des choses.... (Gilles Joubert)

Agrandir

Ronald Lavertu va au fond des choses.

Gilles Joubert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Loranger
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Homme d'affaires averti, grand amateur de sport et président du club de hockey le Blizzard de Trois-Rivières, RONALD LAVERTU encourage des athlètes de pointe de la région depuis des lustres.

Aussi, j'en ai eu plein la vue lorsque je suis entré dans son bureau au deuxième étage chez Trois-Rivières Honda où l'on retrouve de superbes photos de ses porte-étendards, soit l'Olympien RICHARD DOBER JR, le coureur automobile JOCELYN HÉBERT, le boxeur professionnel MIKAËL ZEWSKI, le courageux paracycliste CHARLES MOREAU ainsi que des souvenirs du club de hockey professionnel trifluvien. 

«C'est notre façon de retourner l'ascenseur à des athlètes et individus exceptionnels», de rappeler le propriétaire de Trois-Rivières Honda.

Droit au but avec celui qui porte le chapeau de président et actionnaire principal du club de hockey le Blizzard de Trois-Rivières.

Mes valeurs personnelles et professionnelles

«Un bel esprit d'équipe règne au niveau de la patinoire. Il y a un grand respect à partir des entraîneurs ALAIN CÔTÉ et IAN TRUDEL, du capitaine JONATHAN BELLEMARE et des joueurs. L'équipe représente beaucoup mes valeurs personnelles et professionnelles.»

«Depuis mon entrée au sein de l'organisation, il y a eu de nombreux changements. Je n'en reviens pas de la somme de travail effectuée par mes troupes. On a beau critiquer les hommes de hockey du deuxième étage, soit SYLVAIN ROBERT et DENIS DUMONT, ceux-ci sont à leur affaire et ils ont à coeur les succès de l'équipe», a-t-il souligné.

Un hockey compétitif et méconnu

«La Ligue nord-américaine de hockey s'est grandement améliorée. Ce n'est plus une ligue de goons. Le circuit s'est rajeuni et il fourmille de joueurs en provenance des circuits universitaire et junior majeur, de même que des rangs professionnels jusqu'à la Ligue nationale. On joue du hockey compétitif et méconnu. C'est dommage parce que la plupart des équipes écopent. À Trois-Rivières, nous offrons du hockey de haut niveau et l'équipe est dans le peloton de tête. Je lève mon chapeau devant les joueurs qui réussissent à concilier leurs horaires de hockeyeurs et travailleurs de jour», a-t-il ajouté.

Lueur d'espoir

Tout en reconnaissant se poser de sérieuses questions lorsqu'il y a seulement 400 personnes dans les gradins un soir de match, il poursuit: «Je suis le bailleur de fonds principal et je n'aimerais pas ça du tout signer un chèque de 150 000 $ par année pour éponger un déficit. Le soleil se pointe à l'horizon à la suite des deux derniers matchs contre Rivière-du-Loup et Laval où il y avait plus de monde dans les gradins. Un bon spectacle a été présenté aux amateurs. C'est vendeur! J'y vais une année à la fois et je veux cheminer jusqu'au bout!»

Soit dit en passant

Outre le président LAVERTU, le groupe d'actionnaires comprend RÉAL BOISSONNEAULT (Autobus Hélie et Autocar Excellence), YVES TREMBLAY (Plante Sports) et SYLVAIN ROBERT ainsi que LUC LAMBERT (Station de service et lave auto Canadian Tire de TRO).

Le plafond salarial est fixé à 5300 $ par match (joueurs) pour les 40 rencontres de la saison (locale et sur la route), outre les salaires versés aux entraîneurs, employés de bureau, la sécurité, et j'en passe.

Pas de panique, mais...

Entre vous et moi, RONALD LAVERTU a la couenne dure et les poches profondes, mais il ne déchirera pas sa chemise sur la place publique chaque année pour sauver le hockey de la LNAH à Trois-Rivières. Il ne lance pas un cri du coeur, mais il donne l'heure juste. La réponse est entre les mains des amateurs. Seul l'avenir le dira...

Mes choix: Berrouard, Doucet et Martin

Voici mes trois étoiles 2015 sur la planète sportive dans la région. Chez les athlètes, mon choix va au Shawiniganais NICHOLAS BERROUARD (sacré champion du 25e Marathon international de Montréal regroupant des coureurs de 53 pays).

Du côté des entraîneurs, RÉMI DOUCET des Aigles Jr Plante Sports (qui ont connu une saison faste jusqu'au niveau canadien) est mon favori. Et j'accorde mon vote à RENÉ MARTIN (directeur général des champions Aigles de la Can-Am) au rayon des personnalités sportives. 

Bonne nouvelle! Le juge de lignes MICHEL JR CORMIER sera de la Classique hivernale en février 2016 à Denver, Colorado.

ÉRIC RENALD a été reconduit à la direction générale du club de golf Godefroy. LINA VERVILLE fait son entrée au sein du conseil d'administration présidé par LUC VIGNEAULT. À la capitainerie, le vétéran MICHEL DUGAL occupera cette chaise en 2016.

À l'an prochain!

Je vous souhaite un joyeux temps des Fêtes et on se reconnecte l'an prochain, soit le 7 janvier 2016.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer