Un dur à cuire au coeur tendre

Le dur à cuire des Barons de Cap-de-la-Madeleine,... (Olivier Croteau)

Agrandir

Le dur à cuire des Barons de Cap-de-la-Madeleine, Alexandre Bouchard Leclerc, jettera les gants à nouveau, cette fois pour venir en aide au jeune Jayson Bouchard (sans lien de parenté), atteint d'une kyrielle de maladies qui rendent sa vie plus difficile. Samedi soir, le petit Bouchard et le grand seront au match qui opposera les Barons Plante Sports au Bellemare de Louiseville.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les deux savent se battre, chacun sur leur terrain respectif. Le premier est un colosse reconnu pour ses poings; l'autre mesure à peine trois pommes et soulève l'admiration pour son courage.

Lorsqu'Alexandre Bouchard Leclerc, joueur de hockey et bagarreur des Barons Plante Sports de Cap-de-la-Madeleine, a vu le jeune Jayson Bouchard dans les estrades, il s'est dit qu'il donnerait un coup de pouce à son jeune partisan. Histoire d'un dur à cuire au coeur tendre.

Jayson Bouchard, 6 ans, est un amateur inconditionnel de hockey en général, des Barons en particulier, plus précisément du numéro 91 de la Ligue de hockey senior A de la Mauricie, Alexandre Bouchard Leclerc, alias le Shérif.

Régulièrement, le jeune Bouchard ne manque pas de serrer la main du grand Bouchard après une partie, voire lorsque ce dernier trépigne sur le banc des punitions. En apprenant que Jayson devait combattre quotidiennement la maladie et que sa famille organisait une collecte de fonds pour lui venir en aide, Alexandre Bouchard Leclerc n'a fait ni une, ni deux, il a jeté les gants, cette fois pour une bonne cause.

«C'est un guerrier et un battant», lance d'emblée le joueur de hockey en parlant de son jeune protégé. En effet, du haut de ses six ans trois pommes, Jayson a dû traverser plusieurs périodes difficiles dans ce match de la vie. À peine soufflait-il la première chandelle de son anniversaire, en 2010, qu'il surmontait davantage d'épreuves que d'autres au cours de leur existence.

En treize mois seulement, Jayson avait subi dix chirurgies, dont quatre opérations au cerveau. À cela il a fallu, au cours des ans, additionner le syndrome de Gorlin, le syndrome d'Arnold de Chiari, une faiblesse musculaire au niveau des jambes, un problème d'hypermétropie avec strabisme, de l'astigmatisme, ainsi qu'une malformation au niveau de la bouche («bec de lièvre»), qui l'a empêché de boire et de manger convenablement pendant longtemps. Aujourd'hui, Jayson cumule 24 chirurgies majeures, parmi lesquelles huit au cerveau, dont la dernière remonte en juillet dernier.

Autant d'allers-retours dans un hôpital montréalais, autant de stress pour des parents qui, au final, peinent à joindre les deux bouts. L'an passé, Robin Bouchard et sa conjointe Nathalie Savard ont fait appel à la générosité de la population pour leur permettre d'offrir le meilleur à leur petit Jayson. Lorsqu'il a reconnu le visage du petit bonhomme qui venait lui serrer la pince sur une boîte de don déposée dans un commerce de la région, Alexandre Bouchard Leclerc s'est aussitôt senti interpellé. Et l'équipe des Barons de Cap-de-la-Madeleine également.

«J'ai toujours été proche des jeunes et les maladies des jeunes, ça me touche beaucoup. Et puis je suis proche de mes partisans au Cap-de-la-Madeleine. Quand j'ai su que Jayson était malade, et qu'en plus c'est un partisan de mon club, j'ai décidé de faire quelque chose pour l'aider», lance tout naturellement Alexandre Bouchard Leclerc. 

«C'est un très beau geste de sa part, je ne m'attendais pas à ça», note le père de Jayson, Robin Bouchard, lui-même atteint du syndrome de Gorlin. «Je le voyais sur la glace, c'est un dur à cuire, et à l'extérieur de la glace, c'est une personne au grand coeur», résume-t-il.

Lors du match de samedi, présenté à l'aréna Jean-Guy Talbot à 20 h, la direction des Barons Plante Sport réservera 1$ par billet vendu au profit du jeune Bouchard. Les Trifluviens s'opposeront à leurs rivaux de toujours, le Bellemare de Louiseville.

«Nous invitons les gens en grand nombre pour ce match qui s'annonce fertile en émotions», note les Barons par voie de communiqué. Le jeune Jayson sera invité sur la glace afin de faire une mise au jeu protocolaire. D'autres surprises sont au menu de cette partie qui, certes, pourrait être inoubliable pour le jeune garçon. «C'est vraiment un beau cadeau pour Noël. Ça va faire un beau moment. C'est sûr que Jayson va s'en rappeler très longtemps», croit Robin Bouchard.

Notons également que la population a jusqu'au 28 décembre pour faire un don en ligne via le site Internet www.gofundme.com, voire directement à l'une des banques laissées ici et là dans les commerces de la région. La famille dévoilera le montant amassé le 8 janvier 2016.

Chaque année, la condition de Jayson nécessite des milliers de dollars en frais de déplacement, de stationnement, de nourriture, d'hébergement, etc. «Avec la maladie de mon conjoint et de mon fils, on met beaucoup d'énergie là-dessus. Alors les sous, ça va vraiment aider», souligne avec reconnaissance Nathalie Savard, la mère du petit Jayson.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer