Pratte et Kean déjà fixés pour 2016

François Pratte trépigne d'impatience en vue de son... (François Gervais)

Agrandir

François Pratte trépigne d'impatience en vue de son prochain combat professionnel.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) François Pratte et Simon Kean n'auront pas à patienter bien longtemps en 2016 avant d'enfiler les gants.

Le Nouvelliste a en effet appris que les boxeurs trifluviens seront en vedette lors du prochain gala d'Eye of the Tiger Management qui sera présenté le 21 février au casino du Lac-Leamy, à Gatineau.

En attente d'un deuxième défi chez les professionnels depuis son baptême du 6 novembre à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières, Pratte se réjouit d'être maintenant fixé. Après sa victoire par décision unanime devant le Shawiniganais Michael Gargouri, il avait eu besoin de 11 points de suture au-dessus de l'oeil gauche, au terme d'une violente bataille dans le ring.

Lorsque l'occasion de se battre le 4 décembre s'est présentée, sa coupure à l'arcade sourcilière gauche n'était pas suffisamment guérie si bien qu'il a dû passer son tour. Un concours de circonstances qui était loin de faire son affaire.

«Ils auraient voulu que je me batte au Métropolis, mais je n'étais pas disponible. C'était très décevant, mentionne le quintuple champion canadien chez les amateurs. Mais maintenant, tout est complètement refermé. Je suis bien content d'avoir une date au calendrier!»

La guérison complétée, Pratte a donc pu disputer quelques rondes d'entraînement au cours des deux dernières semaines. À deux mois de son prochain défi, le protégé du club Performance n'a aucune idée de l'identité de son futur adversaire. Mais chose certaine, il sera de retour dans sa catégorie de poids habituelle. S'il avait grimpé chez les 128 livres pour livrer son duel face à Gargouri, il enfilera plutôt ses gants pour un affrontement chez les 122 livres, en février.

Pratte espère alors réussir à convaincre l'écurie EOTTM de lui offrir un contrat. Le président Camille Estephan avait été ravi par le Trifluvien à ses débuts professionnels et n'avait pas caché son intention de poursuivre l'association. «Je suis resté en contact avec eux. Je n'ai peut-être pas de contrat, mais ils me font boxer sur leur gala. C'est un peu comme si je faisais déjà partie de l'équipe», note Pratte.

Simon Kean grimpera dans l'arène une troisième fois... (La Presse) - image 2.0

Agrandir

Simon Kean grimpera dans l'arène une troisième fois en moins de quatre mois, en février 2016.

La Presse

Kean ne chôme pas

Pour Kean (2-0, 2 K.-O.), il s'agira d'une troisième sortie entre les câbles chez les professionnels en moins de quatre mois. Après avoir liquidé le Hongrois Balázs Bodó en moins de deux minutes le 6 novembre, l'olympien de 26 ans a remis ça en se payant un spectaculaire K.-O. dès le premier round aux dépens de l'Américain Alex Nicholson, le 4 décembre.

À la suite de sa dernière victoire, le poids lourd trifluvien n'avait pas caché son désir de mettre la main sur le titre canadien, présentement détenu par Dillon Carman (9-2, 8 K.-O.). Ce choc canadien ne sera évidemment pas pour février, mais le prochain combat de Kean s'inscrira assurément dans sa route vers la couronne nationale.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer