Un petit oubli peut-être?

En réaction à la lettre de Jean-François Dubois «On a déjà fait notre part».... (123RF)

Agrandir

123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Nouvelliste

En réaction à la lettre de Jean-François Dubois «On a déjà fait notre part». 

Que faire pour tenter de convaincre quelqu'un qu'il ne peut gérer ce qui ne lui appartient pas, un fait qui semble frustrer au plus haut point ce monsieur de Grandes-Piles qui a fait étalage de toute sa frustration dans le Carrefour des lecteurs.?

Cependant, il est vrai que tout comme ce dernier j'en paie depuis plus de 60 ans de ces taxes et impôts et je ne peste pas mon insatisfaction dans le journal à ce sujet. Vous ne m'amènerez pas sur ce terrain, vos connaissances en la matière me semblent trop restreintes pour en débattre. 

En ce qui concerne votre supposée gratuité, vous parlez de toute évidence à travers votre chapeau, car pas plus tard que cet été, ma conjointe et moi, avons décidé d'aller nous taper une petite balade sur la Saint-Maurice afin de rendre visite à des amis en pensant mettre notre embarcation à l'eau à Grandes-Piles.

Quelle méprise, car je vais démentir ici vos propos au sujet de votre supposée gratuité: dès notre arrivée au quai, un préposé nous a informés que mettre à l'eau chez vous allait me coûter la jolie somme de 35 $. Toutefois, si je me rendais dépenser 20 $ et plus dans l'un des commerces de votre village et que je revenais avec des reçus, il n'allait m'en coûter que 25 $. Allô l'aubaine! Une exploitation pure et simple des plaisanciers.

Aller mettre à l'eau au camping de Saint-Roch-de-Mékinac devint assez évident, compte tenu que le coût n'est que de 20 $, stationnement inclus. Je cherche encore l'erreur: 45 $ à Grandes-Piles versus 20 $ à Saint-Roch-de-Mékinac, une légère différence de 25 $. Sans vouloir vous insulter, je vous proposerais un petit recyclage en compréhension de la mathématique.

En ce qui concerne votre argumentation de pouvoir assister à la gérance de ce qui nous appartient, c'est d'un ridicule consommé. Si je comprends bien, à l'avenir je vais aller mettre à l'eau chez vous et vous allez me permettre de mettre mon grain de sel dans vos réunions: intégralement absurde.

Utilisateur payeur ne veut pas dire droit de gérance. Commencez par administrer adéquatement chez vous, nous ferons de même chez nous. En passant: à Grand-Mère la mise à l'eau est gratuite, ne vous en déplaise.

Albert Blais

secteur Grand-Mère

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer