Un rayon de soleil du hockey en Mauricie!

Capitaine Jo dans le chandail 45 du Blizzard... (Gilles Joubert)

Agrandir

Capitaine Jo dans le chandail 45 du Blizzard de Trois-Rivières.

Gilles Joubert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Loranger
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Retour sur la belle carrière de JONATHAN BELLEMARE, qui porte avec fierté le C sur le maillot 45 chez le Blizzard de Trois-Rivières. Retraçons ensemble le parcours d'un rayon de soleil de la planète hockey en Mauricie.

Lors de son séjour avec les Cataractes dans la LHJMQ (1999 à 2003), le petit joueur de centre affichant le 9 sur son chandail a laissé son empreinte et il a soulevé la foule à maintes reprises à l'ancien aréna Jacques-Plante de Shawinigan. L'auteur de ces lignes était parmi ses plus fidèles admirateurs. Au poste de centre, il tournait comme sur un dix cennes à la DENIS SAVARD, si vous voulez mon avis!

Une saison de 124 points

Il a connu sa meilleure saison (2001-2002) avec une compilation de 124 points (39-85) en 69 matchs. Il a terminé au premier rang des compteurs devant un certain JASON POMINVILLE chez les patineurs shawiniganais... Et il a été un membre du Top 5 chez les meilleurs marqueurs dans la LHJMQ... Il a aussi enregistré 95 points en 2000-2001.

Pominville, Chicoine, Burrows, Michalek et Dupuis

À Shawinigan, il pivotait un trio explosif avec JASON POMINVILLE et DAVID CHICOINE sur les ailes... Outre Pominville, les hockeyeurs professionnels ALEX BURROWS, ZBYNEK MICHALEK et PASCAL DUPUIS (qui vient d'annoncer sa retraite) ont été ses coéquipiers sur Broadway.

La Coupe du Président

Son parcours dans la LHJMQ a pris fin à Hull-Gatineau (2002-2003) alors que les Olympiques de BENOÎT GROULX avaient raflé les honneurs de la Coupe du Président avant de s'incliner en finale de la Coupe Memorial contre Kitchener. Il a joué en compagnie de MAXIME TALBOT et JEAN-MICHEL DAOUST. Il a ajouté à sa fiche une participation au Défi des étoiles du Québec versus celles de l'Ontario en 2003.

Une belle aventure en France

Après son passage dans la LHJMQ, il s'est envolé pour le Vieux Continent sur les recommandations de MICHEL VALLIÈRES, l'entraîneur des gardiens de but des Olympiques de Hull-Gatineau. Il a littéralement brûlé la Ligue Magnus avec les Ducs d'Angers où il a laissé tomber son numéro de prédilection (le 9) pour le 45 durant dix saisons. Il a aussi évolué pour l'équipe Martigny (Suisse) durant une saison.

«J'ai vécu une belle aventure en France tant au plan athlète que familial avec ma conjointe JULIE TURCOTTE. Nous avons été choyés tout au long de notre séjour à Angers, une très belle ville. Nos deux enfants, BILLIE et JAX, ont vu le jour en France et nous en gardons un souvenir impérissable. Nous avons remporté la Coupe de France en 2007 et en 2014. Nous avons atteint la finale de la Ligue Magnus à trois reprises. Je me suis lié d'amitié avec d'autres hockeyeurs québécois à Angers, notamment les frères MARTIN et SIMON LACROIX ainsi qu'ÉRIC FORTIER qui évolue cette saison à Thetford Mines dans la LNAH», de révéler Bellemare qui a joué le rôle de capitaine durant cinq saisons à Angers.

Soit dit en passant, CAPITAINE JO, qui a remporté le championnat des marqueurs de la Ligue Magnus en 2009-2010, s'est vu offrir un contrat à vie par les magnats de l'équipe Angers avant de retourner dans ses terres mauriciennes.

Ligue Magnus versus LNAH

Il y a autant de talent brut entre la Ligue Magnus et la LNAH, à ses yeux. Par ailleurs, c'est 100 % hockey dans la Ligue Magnus alors que dans la LNAH, la plupart des hockeyeurs occupent un emploi de jour. C'est la plus grosse différence pour une question de cohésion... Et il n'a que des éloges envers le gardien de but MARCO COUSINEAU qui se présente à la pratique du mercredi soir au Colisée après avoir parcouru trois heures de route.

Dans cette optique, il considère l'entraîneur-chef ALAIN CÔTÉ du Blizzard comme un rassembleur qui comprend la game et les joueurs puisqu'il a déjà joué dans cette ligue. C'est un coach positif qui donne toujours l'heure juste, selon lui... Il aime bien la responsabilité de capitaine pour la formation trifluvienne... Il forme un excellent trio avec THOMAS BEAUREGARD (qui a déjà joué en Suisse) et MARC-ANDRÉ HUOT.

Un mot sur Pascal Dupuis

«J'ai joué avec PASCAL (Dupuis) à Shawinigan. Il a pris une sage décision d'annoncer sa retraite pour son plus grand bien et celui de sa famille à cause de sa santé. Il a connu une belle carrière dans la LNH. De plus, c'est une bonne personne et un gars de famille. Nos deux conjointes (JULIE et CAROLE-LYNE), qui proviennent de Mont-Carmel, se connaissent très bien», de se remémorer Bellemare.

Prolongation

Aux prises avec une fracture du fémur, il a décliné une proposition pour poursuivre sa carrière dans le hockey professionnel nord-américain avant de faire ses valises pour le Vieux Continent après ses années juniors...

Le natif de Shawinigan (6 octobre 1982) est très reconnaissant envers les entraîneurs ANDRÉ TOURIGNY (Estacades AAA), DENIS FRANCOEUR (Cataractes) et BENOÎT GROULX (Olympiques de Gatineau) pour lesquels il a joué dans les rangs midgets et juniors. Il retient de coach Francoeur qu'il est un excellent enseignant, un bon technicien et un pédagogue qui a laissé sa marque pour le hockey junior à Shawinigan.

En parallèle à sa carrière de hockeyeur dans le camp du Blizzard de Trois-Rivières, il gère la section hockey chez Hockey Experts de Shawinigan.

La saison dernière, BELLEMARE et JOËL DUGUAY (un des adjoints de Martin Bernard chez les Cataractes) ont fait équipe à l'école Hockey Spécifique, qui rejoint les jeunes hockeyeurs MAHG (dernière année), novice et atome, et ils entameront une deuxième session au Centre Gervais Auto en 2016.

À court terme, JONATHAN BELLEMARE rêve de soulever la Coupe des champions dans la LNAH. Et à l'après-carrière, il ambitionne se dénicher un poste dans le coaching.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer