Blizzard: un esprit d'équipe à souder

Le nouveau capitaine du Blizzard, Jonathan Bellemare, et... (Andréanne Lemire)

Agrandir

Le nouveau capitaine du Blizzard, Jonathan Bellemare, et ses coéquipiers accueilleront les 3L de Rivière-du-Loup vendredi soir au Colisée.

Andréanne Lemire

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Avec de nombreux blessés, quelques transactions et plusieurs nouveaux visages, le Blizzard de Trois-Rivières peine à créer un esprit d'équipe cette saison. Nommé capitaine la semaine dernière, Jonathan Bellemare fera partie de ce processus.

Le pilote Alain Côté avoue que le noyau de l'équipe a été passablement modifié depuis la saison dernière et le tout se fait sentir sur la patinoire et dans le vestiaire. La plus grande modification à ce chapitre aura été la transaction qui a envoyé le capitaine Stéphane Boileau à Thetford Mines, mais la blessure de Yann Joseph et le départ de joueurs tels que Tommy Lafontaine et de Jean-François David ont tous contribué à cette situation.

«Il y a eu beaucoup de changements et ce n'est pas le même esprit d'équipe. Par le passé, on avait toujours le même noyau et on greffait de nouveaux joueurs autour. Cette année, beaucoup de jeunes sont arrivés dans l'alignement. L'esprit d'équipe, ce n'est pas un bouton qu'on allume et qu'on éteint.»

Ainsi, après avoir patienté plus d'une semaine, c'est vers Bellemare que Côté s'est tourné afin de nommer son nouveau capitaine, non sans avoir consulté ses adjoints et certains joueurs. Une décision logique, puisque l'ancienne vedette des Cataractes est établie dans la région, est présente à tous les entraînements, en plus de déjà faire partie du groupe de leaders du club.

«Je sentais que ça pouvait se faire. J'apporte beaucoup de leadership, même si je ne suis pas le gars qui prend le plus d'espace dans une pièce ou qui est le plus vocal. La perte de Boileau a fait mal, parce qu'il apportait beaucoup de leadership, mais il y avait aussi un groupe de joueurs influents. Avec moi, ça se fera en comité, ce ne sera pas un one man show», souligne le nouveau capitaine.

Cette saison, le Blizzard n'a pas livré la marchandise lors de situations plus difficiles, comme celle de gagner deux matchs dans la même fin de semaine. Une situation qui peut être liée avec le noyau naissant de l'équipe. 

«C'est sûr que nous avons besoin de nous regrouper, mais nous avons déjà une belle gang. Il va falloir se serrer les coudes et apprendre à se connaître. C'est un processus qui est plus long dans cette ligue, parce que tout le monde a quelque chose à côté, il n'y a pas que le hockey», ajoute Bellemare.

Un événement qui s'est passé lors du dernier match du Blizzard pourrait bien avoir été le premier pas vers une équipe plus soudée. En fin de rencontre, Alain Côté s'est fait invectiver par certains partisans postés derrière le banc du Blizzard au Colisée. Celui-ci, ainsi que les joueurs, ne se sont pas privés pour répondre, même s'il s'agissait de partisans locaux.

«Certains événements dans une saison peuvent souder une équipe. Il faut former notre histoire», souligne Côté.

Les 3L en ville

Le Blizzard accueillera vendredi soir les 3L de Rivière-du-Loup, qui connaissent une séquence de trois victoires consécutives. Un quasi exploit cette saison dans la LNAH, où seulement deux points séparent la deuxième place, occupée par les Trifluviens, et la septième.

De plus, un nouveau joueur se joindra à la formation, Nicola Lévesque, qui évoluait aux États-Unis la saison dernière... et qui est aussi le fils du maire Yves Lévesque.

Notez par ailleurs que des denrées non périssables seront récoltées à l'entrée du Colisée et seront remises aux gens dans le besoin.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer