Retour du football à l'UQTR: frustration et incompréhension

Même s'il a concentré toutes ses énergies sur sa carrière de joueur depuis... (Olivier Croteau (montage))

Agrandir

Olivier Croteau (montage)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Même s'il a concentré toutes ses énergies sur sa carrière de joueur depuis quelques semaines, Jonathan Beaulieu-Richard a suivi de près le dossier du retour du football à l'UQTR. Le refus du conseil d'administration de se lancer dans le projet, en dépit de la présence d'un consortium de gens d'affaires, a trouvé des échos jusque dans la Ligue canadienne de football.

Beaulieu-Richard, dont le père était impliqué dans le dossier, comprend mal la décision du C.A. «Un groupe d'investisseurs aussi fort, c'est rare que tu vois ça à Trois-Rivières. D'ailleurs, la ville aurait bénéficié d'une nouvelle visibilité sur le plan sportif. C'est très malheureux. J'aurais voulu agir comme fer de lance au projet, je désirais m'impliquer après ma carrière. J'avais confiance que ça passerait...»

Son coéquipier chez le Rouge et Or, Antoine Pruneau, a eu vent de la décision du C.A., même s'il n'a aucun lien avec la Mauricie. «Il n'en revenait pas lui non plus! La plupart des gars à qui je parlais du possible retour des Patriotes étaient enchantés, ils voulaient en savoir plus sur le groupe d'actionnaires. Ça intéressait pas mal de monde. Mais pas assez les employés de l'UQTR, il faut croire...»

Après avoir digéré ces deux déceptions coup sur coup, Jonathan Beaulieu-Richard prendra quelques jours de repos. Il compte bien reprendre sa pratique de pharmacien d'ici le mois de janvier. Il espère d'ailleurs pouvoir travailler dans la région. Tout ça en pensant à la Coupe Grey de 2016...

Le centre-arrière des Alouettes Jean-Christophe Beaulieu peine à... (La Presse) - image 2.0

Agrandir

Le centre-arrière des Alouettes Jean-Christophe Beaulieu peine à comprendre la décision du C.A. de l'UQTR ne refuser le retour du football universitaire en Mauricie.

La Presse

«Ça prend des couilles!»

Deux joueurs originaire de la région évoluaient dans la LCF cette saison, soit Beaulieu-Richard à Ottawa et Jean-Christophe Beaulieu avec les Alouettes de Montréal. Ce dernier n'a pas été plus impressionné que son ancien coéquipier par le refus du C.A. de l'UQTR.

Beaulieu, qui a joué pour le Vert et Or de l'Université de Sherbrooke, estime que le campus trifluvien a loupé une belle occasion d'agrandir les rangs du circuit québécois... et d'augmenter son bassin d'étudiants-athlètes.

«Sherbrooke ne regrette pas d'avoir sauté dans l'aventure du football universitaire, même si plusieurs questions se posaient. Pour réaliser de tels projets, ça prend des couilles! Mais au final, ça rapporte», selon Beaulieu, qui était pourtant optimiste que le projet se concrétise.

«De bons entraîneurs dans la région auraient pu travailler avec l'équipe dans les premières années. Ce ne serait pas si difficile d'attirer des joueurs non plus.»

Pétition

Par ailleurs, une pétition circulant en ce moment sur le web invite les gens à donner leur appui au retour du football universitaire à Trois-Rivières. Jusqu'à présent, environ 150 personnes ont signé cette pétition. Celle-ci est disponible au petitions24.net/signatures/football_uqtr.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer