Conor Garland découpe les Cataractes

Conor Garland (8) s'est amusé comme un petit... (Olivier Croteau)

Agrandir

Conor Garland (8) s'est amusé comme un petit fou au Centre Gervais Auto, samedi. Il a amassé quatre points dans une victoire de 5-2 des Wildcats de Moncton sur les Cataractes.

Olivier Croteau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Shawinigan) L'une des bonnes défensives de la LHJMQ a été découpée par le meilleur marqueur du circuit samedi après-midi. Utilisé à profusion par Darren Rumble, Conor Garland a fabriqué les trois premiers buts de son club grâce à ses mains magiques et son instinct hors du commun, pavant la voie à une victoire de 5-2 des Wildcats sur les Cataractes.

Les Shawiniganais ne sont pas les seuls à souffrir quand ils sont confrontés à l'ex-coéquipier de Jack Eichel dans les rangs mineurs, puisque Garland n'a pas encore été une seule fois blanchi cette saison. Samedi, il a eu besoin de 10 petites minutes pour mettre en scène le filet d'Éric Léger, une manoeuvre qu'il a répétée sept minutes plus tard au grand plaisir de William Bower, qui a pu inscrire son neuvième but de la saison.

Tirant de l'arrière 2-0 après 20 minutes, les Cataractes ont accéléré la cadence en deuxième, défiant le petit Blade Mann-Dixon à bout portant. Il a résisté un bon bout, mais Alexis D'Aoust a redonné espoir aux quelque 3000 partisans présents au Centre Gervais Auto en le prenant en défaut depuis l'enclave à l'aide d'un excellent tir des poignets. Le momentum a alors basculé pendant quelques présences, jusqu'à ce que Garland se moque de Simon Benoît à l'entrée du territoire pour cette fois servir Austin Kosack, qui avait un filet désert devant lui pour porter la marque à 3-1 en fin de deuxième.

En troisième, Dennis Yan a de nouveau rapproché les locaux à un but mais Manuel Widerer a mis un terme à tout espoir de remontée avec un but dans un filet désert. Puis Monsieur Garland a complété son oeuvre de démolition en touchant la cible durant un avantage numérique de deux hommes, gracieuseté de Gabriel Slight et Anthony Beauvillier qui ont écopé de deux pénalités en territoire ennemi. Dans le cas de Slight, c'était sa troisième présence au cachot, sa deuxième après un geste commis à 200 pieds de son filet.

«On n'a pas connu une grosse première. Ça s'est mieux passé en deuxième. Puis on a poussé en troisième, mais ce fut insuffisant. Faut dire aussi qu'on affrontait une bonne équipe», faisait valoir Mathieu Olivier, qui a amorcé son parcours junior avec les Wildcats avant d'être échangé aux Cataractes l'an dernier. «C'est clair qu'il faut offrir plus de constance. C'est notre problème depuis le début de la saison. Ça va prendre un déclic.»

Anthony Beauvillier, de retour après une suspension de quatre matchs, savait qu'il avait été éclipsé par Garland. «D'habitude, je suis en mesure de profiter de mes chances de marquer. Pas ce soir, et ça fait une différence dans l'issue du match. C'est frustrant. Ceci dit, on peut clairement mieux jouer. C'est dur à expliquer ce qui se passe, et je ne veux pas trop en parler publiquement, on va régler ça à l'interne. Mais c'est clair que nous n'irons pas loin en séries si on continue à jouer de cette façon. On a manqué d'enthousiasme.»

Martin Bernard parlait de son côté d'apprentissage. «Nous sommes dans une période de turbulences. C'est un long processus pour amener une équipe à en donner plus, et nous sommes dedans. La saison, c'est un marathon, et ça doit nous permettre de nous préparer le plus adéquatement pour les séries. Il faut continuer de marteler le même message», soulignait Bernard, qui a bien sûr relevé que Slight avait coûté trois désavantages numériques. «C'est inacceptable. C'est le combat de sa vie, il est un joueur marqué auprès des officiels, alors il doit éviter certains comportements. Je n'ai pas aimé notre façon de finir le match, ce n'est pas un bon message à envoyer à notre gardien (Frédéric Foulem), qui est allé au bâton ce soir pour ses coéquipiers.»

Dans l'autre vestiaire, Darren Rumble était très élogieux envers son équipe. «Les gars ont appliqué toutes les consignes. Avec 11 attaquants, j'avais l'excuse facile pour utiliser Garland sur deux trios, et il a été très bon. Tout comme tous ses coéquipiers, ce fut vraiment une très belle performance collective», racontait Rumble, qui réservait ses derniers compliments pour Alexandre Coulombe, acquis des Cataractes vendredi. «Il a été incroyable ce soir. Il ne fait pas d'erreurs, il garde les choses simples et il manie la rondelle avec force. Toutes des choses qui plaisent à un entraîneur!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer