Propos et confidences avec Marc-Étienne Hubert

Marc-Étienne Hubert, un entraîneur inspirant pour ses troupes.... (Gilles Joubert)

Agrandir

Marc-Étienne Hubert, un entraîneur inspirant pour ses troupes.

Gilles Joubert

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Claude Loranger
Le Nouvelliste

(Trois-Rivières) Le bon homme au bon moment! L'entraîneur-chef des Patriotes de l'UQTR, MARC-ÉTIENNE HUBERT, éprouve une réelle passion pour le coaching. Propos et confidences avec l'architecte des Pats qui possède un CV remarquable sur la planète hockey.

Hubert, le hockeyeur...

D'entrée de jeu, il va droit au but en affirmant qu'il a vécu ses quatre plus belles années alors qu'il endossait le maillot des Pats (1999 à 2003) qui ont célébré quatre Coupes Queen, deux championnats canadiens, en plus de faire les frais de trois finales.

Alors dirigées par JACQUES LAPORTE, les forces locales étaient bien nanties avec, entre autres, LUC BÉLANGER, PHILIPPE DEBLOIS, JEAN-NICOLAS BORDELEAU, ALEXANDRE TREMBLAY, JEAN-PHILIPPE PARÉ, DANIEL PAYETTE, JEAN-FRANÇOIS BRUNELLE, ALEX MÉLANÇON et DANY DALLAIRE.

Un championnat en France

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, MARC-ÉTIENNE HUBERT et JEAN-NICOLAS BORDELEAU de Saint-Tite ont joué durant huit saisons avec les mêmes équipes, soit trois saisons dans la LHJMQ (Chicoutimi, Val-d'Or et Baie-Comeau), quatre années avec les Patriotes de l'UQTR et une campagne pour la formation de Morzine chez les cousins français où ils ont ajouté un autre championnat à leur couronne.

Choix des Coyotes de Phoenix en 1996, le joueur de centre Hubert a côtoyé quelques grandes pointures dans la LHJMQ, notamment ROBERTO LUONGO et JEAN-PIERRE DUMONT ainsi que les Mauriciens STEVE BÉGIN, JEAN-NICOLAS BORDELEAU, BENOÎT DUSABLON et ANTHONY QUESSY chez les Foreurs de Val-d'Or... À Chicoutimi, il a eu MARC DENIS et ÉRIC FICHAUD comme coéquipiers, tout comme un certain MARC-ANDRÉ BERGERON à Baie-Comeau.

Hubert, l'entraîneur...

D'abord, disons que MARTIN DAOUST, alors que le jeune Hubert (16 ans) évoluait chez les midgets AAA à Jonquière, et l'entraîneur RICHARD MARTEL chez les Foreurs de Val-d'Or (LHJMQ) avaient tous deux prédit qu'il deviendrait coach un jour...

Le natif de Chicoutimi, qui a vu le jour le 20 avril 1978, a occupé les fonctions d'assistant-entraîneur et grand chef des Sags (2006 à 2013). Il a appris beaucoup aux côtés de MARTEL et GUY CARBONNEAU.

«Leur bagage d'expérience m'a amené plus loin dans le coaching. Comme jeune entraîneur, j'ai adoré connaître et côtoyer GUY CARBONNEAU pour lequel j'ai le plus grand respect», souligne-t-il.

L'un des plus grands moments qu'il a connus à la barre des Saguenéens de Chicoutimi est survenu en 2012 lorsque les siens avaient éliminé les Cataractes de Shawinigan avec les gros canons JEAN-GABRIEL PAGEAU, GUILLAUME ASSELIN, CHARLES HUDON et l'excellent gardien de but CHRISTOPHER GIBSON, qui avait été intraitable.

Antoine Roussel, un de ses favoris

Le patineur français ANTOINE ROUSSEL (qui fait sa marque avec les Stars de Dallas dans la LNH) a joué sous ses ordres durant quatre saisons à Chicoutimi, de 17 à 20 ans. Il en dit le plus grand bien.

«Antoine a toujours été un modèle de détermination, de caractère et de persévérance. Il possède des qualités humaines extraordinaires. C'est un homme exceptionnel tant comme athlète qu'individu. D'ailleurs, sa photo dans l'uniforme des Stars de Dallas orne un mur de mon bureau au Colisée», dit-il.

De Desharnais à Pageau

En quelques mots, il encense quelques joueurs qu'il a bien connus, soit DAVID DESHARNAIS du Canadien, un joueur complet et possédant un sens du hockey incroyable... CHARLES HUDON des IceCaps de Saint John's, un patineur ayant de très grandes habiletés... CHRISTOPHER GIBSON de Bridgeport dans la LAH, un bon gardien de but avec de la maturité et une personnalité attachante... JEAN-GABRIEL PAGEAU des Sénateurs d'Ottawa, un joueur impressionnant et doté d'une force de caractère hors du commun.

Son mentor

«J'ai tout appris de RAYNALD NEPTON, le soigneur des Saguenéens de Chicoutimi, qui cumule 37 saisons dans cette chaise. Il a eu le plus grand impact sur ma carrière d'entraîneur. Et j'ai la certitude que Raynald (qui joue cette saison le rôle de directeur des opérations hockey des Sags) sera éventuellement intronisé au Panthéon de la LHJMQ. Il avait fait ses débuts avec ORVAL TESSIER à Chicoutimi», enchaîne-t-il...

Brunelle, Mélançon et Dallaire

«Mes adjoints (JEAN-FRANÇOIS BRUNELLE, ALEX MÉLANÇON et DANY DALLAIRE) sont des gens passionnés par le programme d'excellence des Patriotes. Ils se donnent à fond pour la cause. De bonnes personnes aux grandes valeurs, qui valent leur pesant d'or dans les succès de l'équipe dont l'objectif ultime est le championnat, point à la ligne», ajoute-t-il...

Deux grands alliés

COACH HUBERT et DANIEL PAYETTE (le coordonnateur au développement des affaires/Service de l'activité physique et sportive de l'UQTR) ont développé une bonne chimie dans leur plan de match et ils s'impliquent de plus en plus dans la communauté au nom des Patriotes.

Son rêve

MARC-ÉTIENNE HUBERT caresse le rêve que le programme de hockey à l'UQTR puisse s'autofinancer avec le concours de grands partenaires financiers afin de doter le campus d'un aréna de quelque 3000 sièges qui pourrait entre autres accueillir un championnat canadien.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer