• Le Nouvelliste > 
  • Sports 
  • > Marie-Frédérique Poulin au camp de la Fondation Bruny Surin en Arizona 

Marie-Frédérique Poulin au camp de la Fondation Bruny Surin en Arizona

En Arizona, Marie-Frédérique Poulin a côtoyé des sommités...

Agrandir

En Arizona, Marie-Frédérique Poulin a côtoyé des sommités de l'athlétisme en Arizona, dont l'ancien champion olympique Bruny Surin et l'entraîneur Rudolph Jean.

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) En pleine grisaille du mois de novembre, quoi de mieux qu'un camp d'entraînement de haut niveau, aux côtés d'un ancien champion olympique sous le chaud soleil de l'Arizona? Pour Marie-Frédérique Poulin, ça n'a certainement pas d'égal.

La coureuse du club Zénix revient tout juste d'un périple d'une dizaine de jours au camp de la Fondation Bruny Surin au sein d'un groupe de 11 athlètes d'élite du Québec âgés de 15 à 21 ans. «C'était mémorable. C'est le fun de côtoyer des jeunes aussi motivés que soit. Je reviens pas mal boostée de là!», mentionne la vice-championne canadienne jeunesse au 400m haies.

Pour l'étudiante de l'Académie Les Estacades, la conférence de Bruny Surin - médaillé d'or au relais 4x100m aux Jeux d'Atlanta en 1996 - et la rencontre avec l'ancien entraîneur de celui-ci, Dan Pfaff, ont été les moments les plus marquants.

L'entraîneur certifié Rudoplh Jean a également mis son grain de sel lors des entraînements et des conférences où elle a pu en apprendre davantage sur la motivation, la psychologie, la visualisation et la nutrition.

Sur le réputé site d'athlétisme de Scottsdale, Poulin a notamment eu l'occasion d'améliorer sa vitesse et peaufiner sa technique de course en compagnie d'athlètes qu'elle tient en haute estime. 

«Katherine Surin est un bel exemple à suivre pour moi. Il y avait aussi Magali Roche, une fille qui a participé aux Jeux olympiques jeunesse. En les voyant aller, ça me motive encore plus à travailler fort pour aller chercher des résultats», lance la coureuse de 16 ans, double championne provinciale (400m haies et 800m). 

«En plus, il y avait sur la piste des athlètes de haut niveau du Canada, des États-Unis, de l'Australie qui s'entraînaient à côté de nous. C'était assez impressionnant!»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer