Les Estacades reçus par le Comité olympique canadien

Luce Mongrain... (Sylvain Mayer)

Agrandir

Luce Mongrain

Sylvain Mayer

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Les programmes Sport-études éveillent de plus en plus la curiosité des intervenants sportifs à l'extérieur du Québec. Vendredi à Montréal, la responsable de ce volet d'enseignement à l'Académie les Estacades, Luce Mongrain, livrera d'ailleurs une conférence d'une dizaine de minutes devant les fédérations nationales, dans le cadre d'une activité du Comité olympique canadien.

Pour l'occasion, l'ex-joueuse de l'équipe canadienne de soccer expliquera en détails la structure du programme Sport-études à Trois-Rivières, établi il y a plus de deux décennies, un modèle désormais répandu à la grandeur de la province. Une période de questions suivra cette présentation, rendue possible à la demande du directeur exécutif du sport au COC, le Trifluvien Éric Myles.

«Le Québec est souvent cité comme modèle quand il est question d'intégrer toutes les structures afin d'aider au développement de l'étudiant-athlète», explique Luce Mongrain, donnant comme un exemple le partenariat entre le Centre régional d'entraînement et d'événements de la Mauricie, le Sport-études des Estacades ainsi que leurs partenaires. Ça impressionne beaucoup de monde dans les autres provinces, ils veulent comprendre pourquoi nous sommes en mesure de former environ 45 % des athlètes participant aux Jeux olympiques.»

Mongrain maîtrise plutôt bien l'art de vendre le produit du Sport-études. Il n'y a pas si longtemps, des dirigeants d'une école de Toronto ont fait une tournée au Québec pour se renseigner sur le Sport-études. «Pour nous, ça confirme qu'on accomplit quelque chose de bien. D'être reçu par le COC, c'est un grand privilège et on espère que les Estacades en sortiront grandis.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer