Une saison à oublier collectivement

La saison 2015 aura permis à Jean-Christophe Beaulieu... (La Presse)

Agrandir

La saison 2015 aura permis à Jean-Christophe Beaulieu d'inscrire son premier touché en carrière dans la LCF, le 25 juin contre le Rouge et Noir d'Ottawa.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Le sentiment de déception entourant la saison des Alouettes de Montréal semble faire consensus. Après tout, ça se comprend.

Les Moineaux ont été exclus des séries éliminatoires pour la première fois depuis 1996, année où la concession était déménagée dans la métropole depuis Baltimore. Malgré cela, le ciel n'apparaît pas tout noir pour le Trifluvien Jean-Christophe Beaulieu qui estime avoir profité de cette campagne difficile pour s'enracinerdans la Ligue canadienne de football.

À sa deuxième saison chez les professionnels, l'ancien de l'Académie Les Estacades a disputé tous les matchs en plus de prendre part à tous les jeux sur les unités spéciales et une dizaine de séquences offensives à l'attaque par rencontre.

En prime, il a marqué son premier touché en carrière, le 25 juin au stade Percival-Molson, dans une défaite aux mains duRouge et Noir d'Ottawa, en captant une passe de Jonathan Crompton.

«C'était malade d'entendre la foule crier aussi fort!», se rappelle-t-il, tout en se réjouissant d'avoir pu éviter l'infirmerie cette saison. En 2014, une blessure à un genou lui avait fait rater six parties.

Cet été, plus la saison avançait, le 46 des Alouettes sentait que les entraîneurs lui vouaient une plus grande confiance. Au total, il aura capté cinq passes pour des gains de 65 verges. «J'ai progressé toute la saison. Je n'ai pas fait beaucoup d'erreurs. Ils ont vu que ça ne représentait pas un risque de me donner le ballon. C'est le fun de jouer en sachant que tu vas avoir le ballon de temps en temps!»

Un manque de stabilité

Collectivement, Beaulieu concède que l'été 2015 n'avait rien d'un conte de fées. En plus du congédiement de l'entraîneur Tom Higgins, les Alouettes ont dû utiliser un nombre astronomique de neuf quart-arrière, dont huit étaient des recrues. Avec un tel portrait, le Trifluvien de 25 ans estime qu'il devenait difficile de maintenir la cadence dans un calibre aussi relevé que la LCF. Depuis le départ d'Anthony Calvillo, les Alouettes n'ont toujours pas réussi à lui trouver un digne successeur et cette instabilité se reflète forcément dans les résultats collectifs. «C'était hallucinant, avoir autant de quarts. Chacun n'a pas la même façon de travailler et de communiquer. En bout de ligne, l'équipe avait peut-être besoin d'une saison comme ça pour retrouver une stabilité par la suite.»

Pour le produit du Vert et Or de l'Université de Sherbrooke, le rendement du vétéran Kevin Glenn en fin de saison laisse présager de belles choses pour la prochaine campagne.

Revoyez le premier touché en carrière de Jean-Christophe Beaulieu

Statistiques de Jean-Christophe Beaulieu avec les Alouettes

«On y a cru jusqu'à la fin (de participer aux séries éliminatoires). Les gens ont accueilli Glenn comme s'il était un sauveur alors qu'il a eu très peu de temps pour s'ajuster. Il a quand même très bien fait dans les circonstances. On a vu que c'était plus facile pour lui de lire les défensives de la Ligue canadienne. La communication était plus facile entre lui et Calvillo, aussi. De plus, le retour de Jim Popp comme entraîneur va être bon. Il va pouvoir apprendre à travailler avec l'équipe d'entraîneurs dans l'entre-saison et commencer l'année en même temps que tout le monde», mentionne-t-il, tout en soulignant le brio du demi offensif Tyrell Sutton qui a terminé au premier rang de la LCF par la course avec 1059 verges de gain.

Maintenant le calendrier régulier terminé, avec un dossier de 6-12, Beaulieu va s'offrir quelques jours de repos.

Au cours des prochaines semaines, le centre arrière devra renégocier son contrat qui venait à échéance au terme de la saison. Si les deux parties ne parviennent pas à s'entendre, l'autonomie complète l'attendra au mois de février.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer