L'Impact encore sous le choc de son élimination

Didier Drogba grimace alors qu'il entre en contact... (Fred Squillante, Associated Press)

Agrandir

Didier Drogba grimace alors qu'il entre en contact avec le défenseur du Crew de Columbus Harrison Afful, dimanche.

Fred Squillante, Associated Press

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Neil Davidson
La Presse Canadienne
COLUMBUS, Ohio

Didier Drogba semblait perplexe à la suite de l'élimination de l'Impact.

L'attaquant montréalais était assis devant son casier, se rhabillant lentement. Il n'a pas repoussé les médias venus à sa rencontre, mais il a déclaré en français qu'il n'allait pas livrer le fond de sa pensée immédiatement après cette défaite face au Crew de Columbus.

L'Ivoirien de 37 ans a fait en sorte que cette saison soit mémorable pour l'Impact.

Le puissant attaquant a nourri sa propre légende en fournissant 11 buts en 11 matchs de saison régulière, en plus d'en marquer un autre dans le match de barrage contre le Toronto FC. Mais le Crew a réussi à le blanchir deux fois.

Drogba est tombé deux fois dans la première demie, dimanche, devant recevoir des traitements après s'être écroulé au sol dans une défaite de 3-1 en prolongation, 4-3 au total des buts en faveur du Crew. Il a été discret dans cet ultime duel de la demi-finale de l'Est. Il a bien tenté quelques jeux, mais a été incapable de dominer le match.

Le défenseur argentin Gaston Sauro, qui ratera le premier match de la finale de l'Est face aux Red Bulls de New York en raison d'une accumulation de cartons, a effectué tout un travail pour le contrer. À l'image de l'attaque montréalaise, Drogba a été abrasif dans le premier match, mais en demi-teintes dans le deuxième.

« Didier va bien, a déclaré l'entraîneur par intérim Mauro Biello quand on lui a demandé si sa vedette était blessée. Vous devez applaudir ses efforts. Je pense que c'est exceptionnel pour quelqu'un qui s'est amené à la mi-saison, sans camp d'entraînement, d'avoir joué toutes ces minutes. Je ne peux que dire de bonnes choses au sujet de son apport au club. »

Le talent de Drogba, jumelé à la direction rassurante de Biello, qui a remplacé Frank Klopas en août, ont aidé à faire tourner le vent pour l'Impact (15-13-6), qui a terminé la saison avec une fiche de 7-2-2 à ses 11 derniers matchs.

L'Impact s'est facilement défait du TFC en barrage, mais il n'a pu trouver de solutions aux problèmes que lui a posés le Crew. Après un match plus tranquille à Montréal, perdu 2-1, les vedettes de Columbus ont assuré à la maison.

Kei Kamara a inscrit deux buts, dont celui de la victoire à la 111e minute. Il aurait pu en obtenir quatre. Ethan Finley a marqué un but important dans les dernières minutes pour forcer la tenue de la prolongation. Le milieu Francisco Higuain a quant à lui orchestré tout cela, en plus de donner un fier coup de main en défense.

Le Crew représente un club plus expérimenté que l'Impact, qui demeure un projet en développement.

Il a démontré qu'il pouvait aligner un élégant 11 partant, avec les Ignacio Piatti et Dilly Duka entourant Drogba et les Marco Donadel, Patrice Bernier, Johan Venegas, Nigel Reo-Coker ou Calum Mallace au milieu de terrain.

Evan Bush est un gardien de qualité, protégé par l'international belge Laurent Ciman, Victor Cabrera, Donny Toia et Ambroise Oyongo. Mis à part Ciman, l'arrière-garde de l'Impact est plutôt petit. Le jeu aérien de Kamara, qui l'a embêté toute la soirée, le lui a fait chèrement réaliser.

Les réservistes de l'Impact sont jeunes pour la plupart. Des joueurs plus costauds et plus expérimentés lui feraient le plus grand bien.

Mais il dispose quand même de précieux acquis: Drogba sera de retour et son capitaine, Bernier, souhaite aussi revenir, lui qui est âgé de 36 ans. Biello devrait quant à lui voir retirer l'étiquette d'intérimaire à son poste.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer