Pratte remporte un combat violent

Une bonne vieille bataille entre Trois-Rivières et Shawinigan... (François Gervais)

Agrandir

Une bonne vieille bataille entre Trois-Rivières et Shawinigan qui n'a laissé personne indifférent, alors que François Pratte (à droite) a pris la mesure de Michaël Gargouri.

François Gervais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) À sa première sortie chez les professionnels, François Pratte aura eu le meilleur sur Michaël Gargouri par décision des juges dans une bonne vieille bataille entre Trois-Rivières et Shawinigan. Un combat qu'il a dominé du début jusqu'à la fin... ou presque.

Michaël Gargouri a envoyé François Pratte au tapis... (François Gervais) - image 1.0

Agrandir

Michaël Gargouri a envoyé François Pratte au tapis grâce à une gauche, mais il a finalement dû s'incliner devant le Trifluvien.

François Gervais

Dès le début de l'affrontement, on a rapidement compris que Gargouri n'allait pas tenter de battre son adversaire grâce à la finesse et à la défensive. Il s'est immédiatement lancé sur lui, tentant de l'atteindre à de multiples reprises. Vif, Pratte a toutefois été en mesure d'esquiver la majorité des coups, avant de contre-attaquer grâce à plusieurs combinaisons précises qui ont rapidement fait pencher la balance en sa faveur.

«C'était le plan de match. On s'était dit que pour battre un gars de même, il faudrait faire preuve de beaucoup d'insistance afin de convaincre les juges. C'est pourquoi je me suis jeté sur lui», a expliqué Gargouri au terme de l'affrontement.

«On savait dès le départ qu'il allait tout donner, mais il m'a manqué souvent avec ses coups. Je les voyais venir», a quant à lui analysé Pratte.

Dès le deuxième assaut, le Shawiniganais a dû composer avec une sévère coupure à l'oeil gauche que son équipe n'a pas été en mesure de refermer. Il faut dire que les deux boxeurs s'échangeaient les coups sans répit dans ce combat de quatre rounds.

«On avait deux styles différents. Il est plus grand que moi et il est rentré dans ma tête, alors que moi, c'est avec une droite que je l'ai fendu», a ajouté Pratte.

Le Trifluvien semblait se diriger vers une victoire sans équivoque quand, au quatrième round, il a été atteint au menton d'une gauche dégainée par Gargouri, ce qui l'a envoyé au plancher. Les juges ont ainsi remis des cartes identiques de 38-37. Malgré cette finale un peu décevante, Pratte se disait plus que satisfait de sa première sortie chez les professionnels.

«Je suis bien content de ma performance quand même. Mon coach m'avait dit qu'il faut jabber beaucoup et c'est ce que j'ai fait tout le long. À la fin du combat, j'avais les deux pieds sur la même ligne et j'ai glissé. L'arbitre a dit que c'était une chute au tapis, mais ce n'en était pas une. Tout de même, c'était super de faire mes débuts ici devant ma famille.»

Il y avait en effet une très bonne ambiance dans la bâtisse industrielle pour ce combat, et ce pour les deux boxeurs. Gargouri était d'ailleurs très émotif après l'affrontement.

«Pratte, c'était une très grosse commande, il ne frappe pas fort mais il frappe sec. Je lui lève mon chapeau. J'étais bien heureux de faire partie de ce gala, je me suis entraîné fort. Ça voulait dire beaucoup pour moi.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer