Luc Boisvert a retrouvé le feu sacré

Luc Boisvert... (Archives, Le Nouvelliste)

Agrandir

Luc Boisvert

Archives, Le Nouvelliste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

(Trois-Rivières) Malgré la grisaille qui recouvre la région cette semaine, Luc Boisvert n'arrive tout simplement pas à descendre de son nuage. Fraîchement rentré des Bermudes avec une deuxième position du Championnat par équipe de la PGA Canada dans ses bagages, raflée en compagnie de Louis-Pierre Godin, le professionnel du Ki-8-Eb a vraisemblablement retrouvé le feu sacré pour la compétition.

«C'était le paradis là-bas. Je pensais qu'on pouvait viser un top 10, mais de là à terminer deuxièmes et très près des champions, je n'en reviens pas. On a connu un séjour au-delà de mes attentes», lance le golfeur de 45 ans, en entrevue avec Le Nouvelliste.

Il faut croire que l'enthousiasme de Boisvert était facile à percevoir sur les allées du Mid Ocean Club car il a reçu en début de semaine un appel de Dave Lévesque, du club La Vallée du Richelieu, qui l'invitait à participer au Championnat canadien des professionnels de club, du 15 au 19 novembre en Arizona sur les allées du SunRidge Canyon Golf Club.

Une invitation à laquelle il songe fortement à répondre positivement. «Je dois donner une réponse mercredi. Je pense avoir joué au-dessus de ma tête aux Bermudes, car ça allait tellement bien avec LP. Mais j'ai fait ma part aussi, rigole-t-il. Disons que j'ai pas mal le goût d'y aller!»

Par ailleurs, cette participation au Championnat par équipe de la PGA - qui découlait d'une invitation impromptue de Louis-Pierre Godin - pourrait bien avoir donné un second souffle à son rêve d'accéder au Circuit des Champions. Une vilaine blessure à un coude, subie il y a une douzaine d'années, remettait constamment en question cette idée. Cependant, aux Bermudes, l'inconfort habituel avait disparu, en même temps que son désir de jouer renaissait.

«Je suis déjà allé sur le circuit comme caddie à Yvan (Beauchemin) et je me suis toujours dit que si j'étais assez en forme, j'aimerais bien m'essayer. Avec ce que j'ai vécu la semaine passé, disons que ça donne encore plus envie de tenter ma chance», mentionne-t-il à propos de ce réseau réservé aux joueurs de 50 ans et plus.

Entre-temps, Boisvert et son complice Godin espèrent recevoir une invitation pour participer au Championnat du monde par équipe qui sera disputé au mois de février, en Espagne. Lors du championnat canadien, le duo vainqueur se qualifiait automatiquement pour le rendez-vous, mais les portes-couleurs du Ki-8-Eb pourraient toujours y participer à titre d'invités.

Championnat du monde ou pas, une chose semble certaine. Boisvert a clairement l'intention de réveiller une carrière qui dormait depuis une douzaine d'années.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer